Source ID:4360320; App Source:MVtoAUTO

Motoneige: cinq destinations de rêve

Le Québec regorge de beaux endroits où pratiquer... (Photo archives Le Quotidien)

Agrandir

Le Québec regorge de beaux endroits où pratiquer la motoneige.

Photo archives Le Quotidien

Simon Diotte
La Presse

(Collaboration spéciale) Avec la levée du blocus de l'Union des producteurs agricoles, la saison de motoneige peut maintenant battre son plein (là où il y a de la neige...) sur les 33 000 km de sentiers balisés que compte le Québec. Voici cinq destinations pour motoneigistes passionnés.

1. Le Circuit des sommets, Saguenay

Conquérir des sommets, voilà à quoi nous invite ce spectaculaire circuit donnant accès à cinq pics du massif des monts Valin, au nord de la rivière Saguenay. Trois de ces sommets procurent des vues à 360 degrés et deux d'entre eux dépassent les 900 mètres d'altitude. Après les avoir gravis, les motoneigistes auront admiré d'est en ouest et du nord au sud les monts Valin, le lac Saint-Jean, le fjord et la vallée de la rivière Sainte-Marguerite. Beau programme pour des vacances hivernales.

2. La Route blanche, Basse-Côte-Nord

Là où la route 138 s'arrête, la Route blanche prend le relais. Ce sentier de motoneige balisé de 523 km, entretenu par le ministère des Transports, constitue l'unique lien terrestre (et saisonnier) reliant les villages isolés de la Basse-Côte-Nord. Longeant le littoral du golfe du Saint-Laurent, de Natashquan à Blanc-Sablon, en passant par Harrington Harbour, ce sentier difficile transporte les motoneigistes dans un univers de mer et de glace et permet de visiter des communautés québécoises, autochtones et terre-neuviennes. Attention: la neige est rare (balayée par les vents) et les blizzards fréquents. L'aventure ultime au Québec.

3. Parent et Clova, Haute-Mauricie

Perdus au coeur de la forêt boréale, Parent et Clova sont deux incontournables de la motoneige. Pourtant, ces deux villages forestiers ne regorgent pas d'attraits. Pourquoi y aller alors? Parce que c'est justement la raison de vivre des motoneigistes: aller où personne ne va! Des destinations à l'ambiance cowboy, que les Attikameks fréquentent et où l'on trouve un saloon légendaire, l'Hôtel Central, à Parent. Nuits blanches garanties et or blanc toujours au rendez-vous (ou presque).

4. La montagne du Diable, Hautes-Laurentides

Aucun disciple de Joseph-Armand Bombardier ne s'aventure dans les Hautes-Laurentides sans faire l'ascension de la montagne du Diable, point culminant de la région à 778 mètres d'altitude. Au sommet, on profite de vues spectaculaires sur la région, surplombant l'immense réservoir Baskatong. Ensuite, on prolonge le plaisir en savourant une bière et un repas au resto-bar le Relais de la montagne du diable, perché à flanc de montagne. À proximité, un autre attrait vaut le déplacement: la chute du Windigo, plus spectaculaire que jamais dans sa robe hivernale.

5. La Matawinie, Lanaudière

Tout près de Montréal mais, en même temps, si éloignée, la région de la Matawinie, dans le secteur nord de Lanaudière, permet de s'évader en nature sans faire des heures de route, tout en bénéficiant des bienfaits de la civilisation. Côté services, on est gâtés (restauration et hébergement de qualité) et côté sentier, c'est l'abondance. C'est la Mecque de la motoneige pour les touristes américains et européens. La traversée du lac Taureau et le franchissement de son barrage constituent deux attraits majeurs.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer