Source ID:news·20111219·LA·0055; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (4)

Motoneiges 2012: Des engins moins bruyants et moins polluants

  • Ski-Doo remanie ses modèles de montagne Free Ride. (Photo Ski-Doo)

    Plein écran

    Ski-Doo remanie ses modèles de montagne Free Ride.

    Photo Ski-Doo

  • 1 / 8
  • La Ski-Doo MX Z X-RS est équipée d’une nouvelle suspension rMotion. (Photo Ski-Doo)

    Plein écran

    La Ski-Doo MX Z X-RS est équipée d’une nouvelle suspension rMotion.

    Photo Ski-Doo

  • 2 / 8
  • Arctic Cat Pro Climb. (Photo Arctic Cat)

    Plein écran

    Arctic Cat Pro Climb.

    Photo Arctic Cat

  • 3 / 8
  • La gamme Arctic Cat se modernise en adoptant des plateformes plus maniables. (Photo Arctic Cat)

    Plein écran

    La gamme Arctic Cat se modernise en adoptant des plateformes plus maniables.

    Photo Arctic Cat

  • 4 / 8
  • Le terrain de jeu de la Polaris Pro-RMK 600: la poudreuse et les sous-bois. (Photo Polaris)

    Plein écran

    Le terrain de jeu de la Polaris Pro-RMK 600: la poudreuse et les sous-bois.

    Photo Polaris

  • 5 / 8
  • La nouvelle Switchback Adventure 600 de Polaris est une motoneige multidisciplinaire. (Photo Polaris)

    Plein écran

    La nouvelle Switchback Adventure 600 de Polaris est une motoneige multidisciplinaire.

    Photo Polaris

  • 6 / 8
  • La Yamaha RS Vector L-TX est une motoneige tout-terrain. (Photo Yamaha)

    Plein écran

    La Yamaha RS Vector L-TX est une motoneige tout-terrain.

    Photo Yamaha

  • 7 / 8
  • La Yamaha RS Vector étrenne une direction électrique. (Photo Yamaha)

    Plein écran

    La Yamaha RS Vector étrenne une direction électrique.

    Photo Yamaha

  • 8 / 8
Jean-François Guay
La Presse

Nous vivons dans un pays de neige et, si nous voulons être heureux, mieux vaut apprivoiser les plaisirs de l'hiver. Parmi les activités à faire pour garder la forme et le moral, il y a la marche, le patinage, le ski, la luge, la raquette et, oui, la motoneige qui, ne l'oublions pas, est une invention québécoise.

Malgré la crise économique qui a fait des ravages dans cette industrie il y a deux ans, les 207 clubs de motoneige du Québec et leurs 4500 bénévoles maintiennent le cap en assurant l'entretien et la sécurité des 33 000 kilomètres de sentiers balisés du territoire québécois, qui est divisé en 13 régions. Pour en savoir davantage, on consultera le site internet de la Fédération québécoise des clubs de motoneigistes du Québec. Il nous informe, notamment, sur le nombre de sentiers pour chaque région, l'hébergement et l'enneigement.

À une certaine époque, il existait une centaine de marques de motoneiges. De nos jours, il ne reste que quatre constructeurs, Arctic Cat, Polaris, Ski-Doo et Yamaha, et leurs produits sont moins bruyants et moins polluants que jamais. Voyons les principales nouveautés et innovations en 2012.

Nous vivons dans un pays de neige et, si nous voulons être... (Photo Arctic Cat) - image 2.0

Agrandir

Photo Arctic Cat

Arctic Cat fête ses 50 ans

Arctic Cat introduit cette année les nouvelles plateformes ProCross et ProClimb, qui permettent de moderniser plus de la moitié de sa gamme, soit les modèles F1100, XF1100, M1100, F800, XF800 et M800 dans les catégories performance, hybride et montagne. Par rapport à l'ancien châssis Twin Spar, les plateformes ProCross et ProClimb sont plus légères, plus rigides et plus dynamiques. Les suspensions ont aussi été repensées, ce qui devrait en améliorer la durabilité et procurer une conduite plus incisive. Le système de freinage comporte de nouvelles pièces (disque et maître-cylindre) issues des motos de compétition superbike. Quant au système d'embrayage, une nouvelle poulie assure des accélérations et des reprises plus vives. Par ailleurs, les versions HCR des modèles M800 et M1100 turbo reçoivent des amortisseurs à air.

Enfin, pour souligner ses 50 ans, Arctic Cat propose des modèles commémoratifs comme les F1100 Turbo Sno Pro, F1100 Sno Pro, XF1100 Turbo Sno Pro, M1100 Turbo Sno Pro et M1100 Sno Pro Ltd. Du côté des modèles à vocation utilitaire, l'équipement de la nouvelle Bearcat Z1 XT Groomer Special comprend un treuil électrique, un support à bagages et un gyrophare.

Nous vivons dans un pays de neige et, si nous... (Photo fournie par Polaris) - image 3.0

Agrandir

Photo fournie par Polaris

Polaris inaugure une catégorie

Polaris est l'une des marques les plus homogènes de l'industrie. On y retrouve toutes les catégories de motoneige: performance, randonnée de luxe, neige profonde, transition et utilitaire. Pour en rajouter, le constructeur américain crée cette année une nouvelle catégorie appelée «aventure», sous les traits de la Switchback Adventure 600.

Celle-ci s'adresse aux motoneigistes qui veulent une machine multidisciplinaire capable de circuler en sentier ou hors sentier, sauter des bosses et grimper les montagnes. Maniable, la Switchback Adventure 600 est pourvue d'une suspension arrière progressive empruntée au modèle de performance Rush. Afin d'améliorer le confort et le passage des bosses, le tunnel a été allongé tandis que la chenille atteint une longueur respectable de 345 cm (136 po). Pour faciliter les randonnées sur sentier, les accessoires de série comprennent un pare-brise pleine hauteur, des déflecteurs d'air, des rétroviseurs, des prises 12 V/RCA en plus des coffres et sacs de rangement.

Quant à la catégorie «transition», élaborée pour la circulation sur sentier et dans la poudreuse, elle accueille dans ses rangs les nouvelles Switchback Pro-R 800 et Pro-R 600. Pour ce qui est des nombreuses versions 600 et 800 (Pro, Pro-R et Pro-R LE) du modèle Rush, elles étrennent la suspension de compétition IFS et des motorisations au couple plus gavé. Le segment «neige profonde», lequel vise principalement la conduite en montagne, propose le modèle Pro-RMK 600, dont l'allègement de poids et la maniabilité sont un incontournable dans les sous-bois.

Nous vivons dans un pays de neige et, si nous... (Photo fournie par Ski-Doo) - image 4.0

Agrandir

Photo fournie par Ski-Doo

Ski-Doo multiplie les modèles

Sur le plan technologique, la grande nouveauté en 2012 est l'arrivée d'une nouvelle suspension sur les modèles MX Z X et MX Z X-RS, appelée rMotion, ne nécessitant aucun outil de réglage. Loin de se reposer sur ses lauriers, Ski-Doo continue également à multiplier ses modèles.

Après la présentation des modèles Renegade l'an dernier, les modèles Free Ride deviennent une catégorie à part entière cette année. Les motoneiges Free Ride sont conçues pour faire du snocross en montagne. Ainsi, l'écartement entre les skis est plus large et les amortisseurs sont plus robustes que ceux des modèles Summit, qui demeurent les chefs de file de la catégorie «montagne». Trois versions de Free Ride sont offertes: 137, 146 et 154 (des chiffres qui représentent la longueur de la chenille en pouces).

Parmi les autres nouveautés, la version «Édition Spéciale SE» de la GSX, une motoneige cataloguée «performance de luxe», propose deux moteurs, le E-TEC 800 et le E-TEC 600. Quant aux autres GSX, elles héritent d'une chenille plus sculptée. Les modèles Expedition de catégorie tourisme/utilitaire bénéficient de skis pour la neige profonde tandis que l'ensemble SE inclut une batterie plus puissante et une suspension arrière pneumatique.

Les modèles Skandic (E-TEC 600 HO et le ACE 600), de la catégorie «utilitaire sport», s'appliquent au remorquage lourd et pour traverser la poudreuse. Cette année, leur poids et leur maniabilité ont fait des progrès grâce à la plateforme REV.

Nous vivons dans un pays de neige et, si nous... (Photo fournie par Yamaha) - image 5.0

Agrandir

Photo fournie par Yamaha

Le moteur quatre-temps de Yamaha

Il y a 10 ans, les motoristes de Yamaha ont révolutionné le petit monde de la motoneige en introduisant un moteur quatre-temps dans la légendaire RX-1. Les années ont passé et pas moins de sept de ces moteurs ont été commercialisés par le constructeur japonais. Par rapport à un moteur deux-temps, cette technologie est plus fiable, tout en réduisant la consommation et les émanations polluantes.

La gamme Yamaha regroupe cinq catégories: tout-terrain, piste, montagne, utilitaire et tourisme à deux. Du côté des motoneiges de piste (ou sentier), la primeur est la RS Vector équipée d'une direction à assistance électrique (DAE) qui réduit l'effort de braquage du guidon. De même, le nouveau calibrage des suspensions est réglé pour les longues randonnées. Quant à la catégorie tout-terrain, elle accepte dans ses rangs la RS Vector L-TX, qui profite des mêmes perfectionnements que la RS Vector.

Pour les randonnées à deux personnes, la nouvelle RS Venture GT propose les mêmes mises à niveau que les autres Vector. Toujours dans la catégorie à deux occupants, on note également la nouvelle RS Venture TF. Cette motoneige à vocation utilitaire est équipée d'une chenille Ripsaw de 151 pouces qui se distingue par sa motricité et son confort. Ses accessoires de série comprennent une direction électrique, des chauffe-mains et une suspension arrière à glissières articulées pour la conduite en marche arrière.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer