Source ID:news·20121009·LA·0094; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (3)

BRP Can-Am Spyder ST: Un nouveau Spyder pour le tourisme sportif

S'il se trouve en théorie à mi-chemin entre... (Photo fournie par BRP)

Agrandir

S'il se trouve en théorie à mi-chemin entre le massif RT et le Spyder original, le RS, le nouveau ST est en pratique plus près du RS, puisqu'il s'agit d'une version plus confortable et mieux équipée de ce dernier.

Photo fournie par BRP

(National Harbor, Maryland) Les motards endurcis ont beau ne jamais se lasser de répéter que le Can-Am Spyder n'est pas une moto, un fait demeure: les liens entre la création à trois roues de BRP et le monde de la moto sont nombreux. Le dévoilement en 2013 du troisième modèle de ce que le constructeur de Valcourt appelle un Spyder à cause de son architecture en Y vient d'ailleurs renforcer cette réalité, puisqu'il s'agit d'une version ST, pour sport-tourisme.

L'idée d'offrir un modèle capable de marier le confort d'une machine de tourisme au côté excitant d'une monture de nature sportive ne date certainement pas d'hier chez les motos. Or, le nouveau Spyder ST est directement inspiré de cette idée, puisqu'il a la mission de faire le pont entre la version de tourisme RT et le sportif RS.

Cachez le capot avant et les roues du Spyder ST avec votre main et vous pourriez jurer avoir affaire à une moto rivalisant avec les Honda ST1300, Yamaha FJR1300 ou BMW R1200RT, pour ne nommer que quelques modèles de la classe sport-tourisme chez les deux-roues.

Le large phare double, le pare-brise ajustable (manuellement dans ce cas) avec ses déflecteurs, les grands rétroviseurs avec clignotants intégrés placés juste à l'avant des poignées, la selle de tourisme, les valises latérales détachables, l'ordinateur de bord et la chaîne audio sont autant d'éléments intégrés aux motos de cette catégorie et qui se retrouvent sur le Spyder ST.

Notons que trois versions sont offertes, le ST de base, le ST-S de milieu de gamme et le ST Limited, le plus équipé. Si ce dernier semble le plus alléchant avec sa chaîne audio, sa finition plus soignée, ses poignées chauffantes et sa transmission semi-automatique de série, entre autres, il est aussi nettement plus cher, puisque toutes ces options font grimper la facture de plus de 6000$ par rapport au prix de détail de 21 824$ du ST de base.

Mais retirez votre main et il devient évident que le Spyder ST n'est décidément pas une moto. Même si l'on a aujourd'hui eu le temps de s'y habituer, l'architecture à trois roues de BRP continue d'étonner et d'intriguer. Cinq ans après le dévoilement du concept québécois, celui-ci demeure d'ailleurs toujours unique sur le marché.

Une fois installé à ses commandes, on réalise que le ST s'avère non seulement une variation fort intéressante sur le thème du Spyder, mais aussi une addition très logique à la famille de modèles. Affichant une ligne à peine moins sportive que celle du RS, le ST propose un niveau de confort clairement supérieur grâce à une position gardant le dos presque droit et pliant moins les jambes, en plus d'offrir une très bonne protection au vent grâce à sa plus grande surface avant. En fait, le ST est très probablement le Spyder que beaucoup de propriétaires de RS souhaitaient un jour voir introduit et il ne serait certainement pas étonnant que bon nombre d'entre eux fassent la transition, surtout ceux que l'image plus «vieille» du RT n'intéressait pas beaucoup.

L'instrumentation du Spyder ST provient de la version... (Photo fournie par BRP) - image 2.0

Agrandir

L'instrumentation du Spyder ST provient de la version RT. Elle comporte un ordinateur de bord et des commandes permettant de naviguer dans les différents menus.

Photo fournie par BRP

En termes de performances et de comportement, là aussi, le ST se veut beaucoup plus près du sportif RS que du gros RT. La direction assistée ne semble pas calibrée exactement de la même façon, puisqu'elle reste un peu plus ferme dans le cas du RS, mais elle n'est pas surassistée non plus, comme celle du RT le paraît parfois. Comme sur tous les modèles, de mineures, mais régulières corrections de trajectoires sont nécessaires en ligne droite, puisque les Spyder sont assez sensibles à l'état et à la forme de la chaussée.

Tous les Spyper 2013, dont le ST, bénéficient d'un châssis plus rigide et de roues de 15 pouces au lieu de 14 pouces, des améliorations qui, sur la route, donnent l'impression d'avoir affaire à des machines plus posées en virage où l'on ressent un contact plus constant entre les pneus et le bitume ainsi qu'une assiette qui demeure généralement plus plate. De nouveaux freins signés Brembo améliorent le freinage, tandis que les nombreuses aides électroniques restent présentes sur chaque modèle.

Le Spyder ST ne constitue d'aucune façon la révolution du concept de «moto» à trois roues de BRP, mais correspond plutôt à son raffinement. D'une certaine façon, ce sont les propriétaires des autres versions qui l'ont conçu, en souhaitant quelque chose de plus pratique et confortable que le RS, mais de moins massif et «pépère» que le RT. Et c'est exactement la marchandise que livre le ST.

Bertrand Gahel est l'auteur du Guide de la Moto.

 

Les motards endurcis ont beau ne jamais se lasser de... (Photo fournie par BRP) - image 3.0

Agrandir

Photo fournie par BRP

FICHE TECHNIQUE

Marque: BRP Can-Am

Modèle: Spyder ST

Prix: 21 824$ à 28 024$

Garantie: 2 ans/kilométrage illimité

Moteur: V-Twin de 998 cc refroidi par liquide

Transmission: à 5 rapports plus marche arrière, entraînement final par courroie

Poids à sec: 392 kg

Frein avant: 2 disques avec étriers à 4 pistons

Frein arrière: 1 disque avec étrier à 1 piston

Pneu avant: 165/55-15

Pneu arrière: 225/50-15




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer