Aston Martin est revenu d’Allemagne, où le prototype du DBX, son premier VUS, a été testé à profusion sur le circuit Nürburgring. Mercredi, le constructeur a dévoilé la puissance et le couple du gros V8 de 4 litres qui ronronnera sous le capot du DBX, un véhicule fait pour les familles pressées en route vers le centre commercial, le party d’anniversaire des cousins-cousines ou la destination vacances.

LA PRESSE

PHOTO ASTON MARTIN

Après avoir déposé les petits au hockey avec ce VUS Aston Martin DBX, papa ou maman pourra aller se distraire sur la piste.

Le V8 à double turbo emprunté à Mercedes AMG a été configuré pour générer 542 ch. Avec un couple de 516 lb-pi, le DBX donne un sacré coup de pied dans le derrière. Surtout pour un véhicule familial que papa et maman utiliseront pour aller conduire les petits à l’aréna, avec assez de place en arrière pour deux ou trois poches de hockey l'une par dessus l’autre dans la soute. 

Le marché automobile est maintenant dominé par les VUS et Aston Martin s’est tardivement résigné à en faire un, bien après Mercedes, Porsche, Jaguar et Lamborghini. Il est certain que le DBX, s’il est réussi, va faire du bien aux finances du constructeur. En effet, même avec ses super-voitures très chères, Aston-Martin ne roule pas sur l'or et elle ne pouvait plus ignorer la demande pour les VUS. Cela étant, le développement du DBX coûte cher. Mardi, la compagnie a annoncé avoir emprunté 150 millions de dollars US sur le marché obligataire. L’essentiel de cet argent financera la production et le lancement du VUS.

PHOTO ASTON MARTIN

Il est censé être dévoilé sans camouflage en version finale en décembre et il est attendu dans les concessions au printemps 2020.

La culture d'entreprise d'Aston Martin est fondée sur les belles voitures sport et on ne sait pas si les designers et les ingénieurs d’Aston Martin ont dû se pincer le nez pour concevoir un VUS. Mais une fois en route, ils semblent être déterminés à faire du DBX un véhicule sport de haut niveau. Bref, un VUS qui fera plaisir aux parents une fois les enfants déposés à leurs activités.

PHOTO ASTON MARTIN

Même avec son allure plus balourde que n'importe quelle Aston Martin, le DBX prend les virages aux mêmes vitesses que la Vantage et il freine plus fort qu’une DBS Superleggera, affirme Aston Martin. Durant les essais au Nürburgring, le DBX tournait régulièrement sous les huit minutes (une Vantage GT8 l'a déjà fait en 7 min 50 sec). Aston Martin dit que sa vitesse de pointe est déjà de 290 km/h mais ajoute qu'il reste des essais et que ce pourrait être plus quand seront faits les réglages définitifs.

En fin de compte, faire un VUS offre aussi d’autres possibilités pour les designers et les ingénieurs, des choses qu’ils n’auraient jamais essayées s’ils avaient continué à faire des super-voitures exotiques. 

PHOTO ASTON MARTIN

Par exemple, les VUS sont populaires parce qu’ils offrent au conducteur une vue surélevée de la route et parce qu'on peut sangler les sièges de bébés, derrière, sans se faire mal au dos. Alors tant qu’à faire un véhicule surélevé, Aston Martin a profité de la garde au sol haute du DBX pour lui donner des capacités de voiture de rallye. 

Voici le DBX en ballade sur une mauvaise route de campagne. Essayez donc ça avec une Vulcan :