Aston Martin a montré une photo de l’intérieur de la nouvelle DBX et annoncé son prix.

LA PRESSE

Le constructeur britannique affirme que l’intérieur a été conçu pour combler les besoins d’une grande gamme de types corporels, allant du 99e percentile du plus grand et corpulent homme au 5e percentile de la plus menue femme, ce qui constituait un cahier de charges et une liste de contraintes ergonomiques «extrêmement exigeants», affirme le constructeur.

Grâce aux vastes possibilités d’ajustements du volant et du siège de la conductrice ou du conducteur, toute personne au volant aura une vue claire des contrôles tout en ayant une vue compète du capot (ce qui garantit aux personnes de petite taille une vision de la route optimale). Aston Martin souligne que l'équipe de design a consulté des sources externes, notamment un comité consultatif de femmes, pour positionner optimalement les contrôles et instruments, tout en respectant la continuité du style général de l’habitacle.

Le prix de la DBX, cependant, sera moins inclusif : 218 400 $ pour le modèle de base.

La photo de l'intérieur montrée par Aston Martin ne permet pas d'apprécier le fonctionnement des ajustements. Il faudra encore attendre deux semaines, le 20 novembre, lors du dévoilement de la DBX à Pékin. Le lieu choisi pour la première montre bien que Aston Martin fonde de grands espoirs sur le march chinois avec ce VUS pouvant atteindre 290 km/h grâce à son V8 biturbo 4 L de 550 ch fourni par Mercedes AMG.

PHOTO ASTON MARTIN

Les sièges arrière, contrairement à ceux de nombreuses voitures, ne sont pas placés plus haut que les sièges avant. Ce positionnement maximise l’espace pour la tête. Et ce sont les passagers arrière qui profitent le plus du grand toit de verre panoramique. 

Aston Martin a aussi montré une photo qui donne une idée de l’apparence extérieure de la DBX, vue de devant.

Note de la rédaction : un version antérieure de cet article indiquait erronément que le DBX serait dévoilé au Salon de l'auto de Los Angeles. Comme la version corrigée l'indique, le dévoilement doit avoir lieu à Pékin. La Presse regrette l'erreur.