Signe inéluctable que le printemps approche, Aston Martin a dévoilé la semaine dernière la version Roadster de son coupé le plus sportif, la Vantage.

Charles René Charles René
La Presse

Ce biplace à toit souple est mû par le même V8 biturbo de 4 L (503 ch) d’origine Mercedes que la version coupé. Il est guidé par une boîte automatique ZF à huit rapports. Il ne gagne d’ailleurs que 60 kg dans l’exercice, comparativement au coupé, avec le mécanisme de toit simple et léger. Ce dernier ne prend d’ailleurs que sept petites secondes pour se rabattre, un record selon Aston Martin.

L’amortissement continuellement adaptatif ainsi que le système de contrôle de la stabilité ont été peaufinés pour le mandat qui devrait logiquement pencher de manière plus prononcée du côté du grand tourisme que dans le cas du coupé.