L'Audi A4 n'est pas seule dans son créneau de marché. Jetons un coup d'oeil à la concurrence et écoutons ce que pensent les propriétaires d'A4 et d'Allroad.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

BMW Série 3

PHOTO BMW

La BMW Serie 3

Fourchette de Prix : de 49 000 $ à 77 550 $

Dans le viseur d’Audi, on trouve naturellement la Classe C de Mercedes, mais la Série 3 de BMW demeure la cible prioritaire. La mise à niveau de l’A4 vise, en partie, à contrecarrer la Série 3, qui a fait l’objet récemment d’une refonte complète. Et plutôt réussie dans la mesure où la dernière mouture de la bavaroise retrouve, en partie, le dynamisme de conduite qui la caractérisait autrefois. Sans être exécuté avec autant de soin que l’Audi, l’habitacle de cette BMW progresse en qualité, mais hélas pas en originalité. On la préférera à l’A4 en raison de sa plus grande diversité au chapitre des mécaniques (une version hybride à prise rechargeable enrichira bientôt la gamme) et de la personnalisation, mais aussi de son comportement routier plus affûté.

Jaguar XE

PHOTO JAGUAR

La Jaguar XE

Fourchette de Prix : de 49 900 $ à 55 800 $

Tout comme l’A4, la XE fait l’objet, pour 2020, d’une série de modifications. Mais contrairement à l’allemande, l’anglaise compte sur ces changements non pas pour surfer sur ses succès passés, mais plutôt pour relancer sa carrière. Pour ce faire, son habitacle s’habille désormais de matériaux plus nobles et d’un système d’infodivertissement plus performant, mais toujours aussi compliqué. Du côté des moteurs, la XE abandonne les puissants et voraces (en carburant) V6 qui l’animaient autrefois au profit de moteurs à quatre cylindres (247 et 296 chevaux, selon la déclinaison). Ces derniers s’arriment exclusivement à une boîte automatique à huit rapports. Face à l’A4, la Jaguar se révèle plus dynamique, mais moins silencieuse et confortable. À ce sujet, les places arrière de la Jaguar demeurent toujours aussi étriquées.

Volvo V60 Cross Country

PHOTO VOLVO

La Volvo V60 Cross Country

Fourchette de Prix : de 42 400 $ à 53 900 $ (excluant la version Polestar)

Sur le marché canadien, Volvo est le seul constructeur à mimer la stratégie commerciale d’Audi. Les amateurs de l’A4 auront à l’œil la berline S60, tandis que les adeptes de familiales ne manqueront pas de comparer l’Allroad à la V60 Cross Country. Cette dernière présente plusieurs atouts (meilleur espace utile, sièges avant plus confortables, cachet inimitable), mais au quotidien, l’Allroad se révèle plus enivrante à conduire et dotée d’un rouage à quatre roues motrices plus sophistiqué encore que celui de la Volvo. Les mêmes commentaires s’appliquent à la S60, mais celle-ci a l’avantage de proposer une vraie version hybride (T-8) plus performante dans tous les sens du terme.

L'AVIS DE NOS LECTEURS

4 > 3

Je possède une Audi A4 2018 en remplacement d’une A3 2015, et je peux vous affirmer que je suis très heureux du changement. L’A4 est beaucoup plus raffinée que sa « petite sœur » en tout point, mais surtout au chapitre de l’insonorisation de l’habitacle et de la transmission beaucoup plus intelligente. Je donne une note de 4,5 sur 5 à mon Audi A4.

— Mathieu Pichette

De petits désagréments sans importance

J’ai une Audi A4 achetée neuve en 2018. Je suis très satisfait de cette voiture et je considère qu’elle est une progression considérable par rapport à la 2014 que je possédais autrefois au chapitre de l’insonorisation, de l’économie d’essence, de la tenue de route et du freinage. Et la fiabilité a été au rendez-vous. En fait, les seuls problèmes rencontrés étaient couverts par la garantie : reprogrammation des capteurs de recul, un bris de roulement – conséquence des rues endommagées de Montréal – et une consommation d’huile élevée qui a été réglée en changeant une pièce du système de recirculation des gaz d’échappement.

— Jean-Pierre Roy

Pour éviter le VUS

J’ai une Audi Allroad 2018. C’est ma quatrième. Toutes des versions Technik avec quelques autres options selon la disponibilité. J’aime son confort et son comportement routier. J’apprécie le toit vitré panoramique. Celui-ci est nettement mieux que le toit ouvrant offert sur la berline A4. Chaque fois, j’ai songé à opter pour une Q5 (un peu moins chère), mais je n’aime pas la position de conduite d’un VUS. L’Allroad n’est pas un VUS. La position de conduite est bien celle d’une automobile.

— Jean-François Couture

La meilleure à ce jour

J’ai fait l’acquisition de mon A4 Allroad en septembre 2013. C’était un démonstrateur avec 7000 km au compteur, en remplacement d’une Audi A4 2009, qui consommait beaucoup trop d’huile. Aujourd’hui, le véhicule a parcouru 114 000 km. Je suis tombée sous le charme de cette voiture qui offre une position de conduite surélevée franchement agréable à vivre au quotidien. Le confort est excellent et la tenue de route est vraiment impeccable, et ce, en toutes saisons. C’est un véhicule fiable, souple et flexible qui roule en douceur, mais qui est très efficace sur le plan de la puissance du moteur, lorsque requis. Ce véhicule est un peu plus cher à l’achat que l’A4 ou l’A5, mais ça vaut le coût.

— Louise St-Pierre