Source ID:; App Source:

Cueillette de jouets en Bentley Bentayga

Le Bentayga de Bentley a été dévoilé au salon... (Photo Kai Pfaffenbach, Reuters)

Agrandir

Le Bentayga de Bentley a été dévoilé au salon de l'automobile de Francfort, en septembre dernier.

Photo Kai Pfaffenbach, Reuters

La première sortie montréalaise du tout nouveau VUS uber-luxueux de Bentley, le Bentayga, aura lieu le 3 décembre prochain, mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne s'agira pas de mettre en valeur son moteur de plus de 600 chevaux ou ses étonnantes capacités hors route: il sera en fait à la tête d'un cortège de véhicules qui fera la cueillette de jouets destinés aux enfants du CHU Sainte-Justine et à l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Organisé par le concessionnaire montréalais Les Moteurs Décarie, unique détaillant Bentley au Québec, la cueillette de jouets se fera à partir de lundi prochain et se terminera le 3 décembre à midi, tout juste après le dévoilement du VUS Bentley aux médias montréalais. Les jouets peuvent être déposés - dans leurs emballages originaux - chez Les Moteurs Décarie (8255, rue Bougainville), aux bureaux de la Montreal Gazette (1010, rue Sainte-Catherine Ouest) ainsi qu'au Ritz-Carlton (1228, rue Sherbrooke Ouest). Le Bentayga et sa suite recueilleront les jouets aux différents points de chute, qui seront emballés et distribués aux enfants malades. Ce sera aussi l'occasion pour les amateurs de voitures de grand luxe de voir le Bentayaga en primeur, le VUS de Bentley ayant été dévoilé au récent salon de Francfort, à la fin du mois de septembre. 

Ultime VUS

Construit sur la plateforme très modifiée des prochains Audi Q7 et Porsche Cayenne, le Bentayga est propulsé par le même 12 cylindres en W biturbo de 6 litres utilisé notamment dans quelques Audi ou encore dans la Volkswagen Phaeton. On a toutefois raffiné la mécanique à fond de façon à lui harnacher une cavalerie de 608 chevaux. Mieux, on en a tiré un couple éléphantesque de 664 livres-pied à seulement 1250 tr/min. Ce qui explique comment on arrive à boucler le 0-100 km/h en 4,1 secondes au volant d'un mastodonte de 2,4 tonnes. Un tel couple accessible à un si faible régime permet aussi de redoutables capacités hors route, si bien qu'elles sont, semble-t-il, comparables à ceux de la référence Range Rover. 

Évidemment, la consommation de ce monstre de luxe n'est pas raisonnable: Bentley l'annonce autour de 15 litres/100 km, mais les premiers essais mesurés font plutôt état d'une évaporation de 20 à 25 litres d'essence super à toutes les 100 bornes. Pour les aristocrates et autres grands financiers chez qui vibre la fibre écologique, il est bon de savoir que des mécaniques diesel et hybride seront offerts dans un avenir rapproché, la version TDI faisant appel à une version perfectionnée du V8 de 4,0 litres qui doit trouver sa place sous le capot du prochain Audi SQ7. Selon Automotive News, ce moteur, dans sa configuration Audi, devrait produire 430 chevaux et 739 livres-pied de couple, il faut donc s'attendre à plus encore pour le Bentayga TDI. Quant au moteur hybride, Bentley mentionne qu'il sera à la fois 20% plus puissant et 70% plus propre qu'un moteur conventionnel de cylindrée semblable.

Évidemment, l'intérieur de ce palace haut perché sera comme il se doit d'un luxe inégalé, nous pourrons en témoigner quand nous aurons l'occasion de le voir de visu le 3 décembre. 

Enfin, le prix: le Bentayga sera vendu 229 000 $ aux États-Unis, ce qui devrait se traduire chez nous par une facture d'un peu plus de 260 000 $, plus les options de toutes sortes offertes par Bentley.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer