• Accueil > 
  • Auto > 
  • Guide auto > 
  • BMW > 
  • Le prototype électrique BMW Vision iNext est gros comme un X5 mais ressemble à la i3.
Source ID:; App Source:

Le prototype électrique BMW Vision iNext est gros comme un X5 mais ressemble à la i3.

  • Le Vision iNext a des portes agonistes et son habitacle a l'apparence d'un salon. ()

    Plein écran

    Le Vision iNext a des portes agonistes et son habitacle a l'apparence d'un salon.

  • 1 / 14
  • BMW ne dit pas un mot sur l'autonomie du véhicule de série qui émanera de l'iNext à sa sortie en 2021. ()

    Plein écran

    BMW ne dit pas un mot sur l'autonomie du véhicule de série qui émanera de l'iNext à sa sortie en 2021.

  • 2 / 14
  • La version de série de la Vision iNext est promise pour 2021. ()

    Plein écran

    La version de série de la Vision iNext est promise pour 2021.

  • 3 / 14
  • Ce n'est pas pour rien que la célèbre moustache BMW vient ici en format king size : tous les capteurs censés permettre l'autonomie sont logés derrière cette calandre fermée (pas besoin de fentes pour aérer le radiateur, puisqu'il n'y a pas de radiateur). ()

    Plein écran

    Ce n'est pas pour rien que la célèbre moustache BMW vient ici en format king size : tous les capteurs censés permettre l'autonomie sont logés derrière cette calandre fermée (pas besoin de fentes pour aérer le radiateur, puisqu'il n'y a pas de radiateur).

  • 4 / 14
  • En mode autonome, les pédales se rétracteront dans le plancher et le volant, dans la console. ()

    Plein écran

    En mode autonome, les pédales se rétracteront dans le plancher et le volant, dans la console.

  • 5 / 14
  • Une commande tactile intégrée dans le tissus du divan permet d'activer les commandes audio et le reste du système d'infodivertissement. La banquette arrière a l'air d'un divan moelleux habillé d'un jacquard imitant une carte Google Earth des Laurentides. ()

    Plein écran

    Une commande tactile intégrée dans le tissus du divan permet d'activer les commandes audio et le reste du système d'infodivertissement. La banquette arrière a l'air d'un divan moelleux habillé d'un jacquard imitant une carte Google Earth des Laurentides.

  • 6 / 14
  • La pièce de tissu qui recouvre la partie arrière de l'accoudoir est innervée de senseurs permettant d'activer les commandes du système d'infodivertissement. ()

    Plein écran

    La pièce de tissu qui recouvre la partie arrière de l'accoudoir est innervée de senseurs permettant d'activer les commandes du système d'infodivertissement.

  • 7 / 14
  • BMW est assez confiante de ses progrès en conduite autonome pour promettre une autonomie complète sans besoin de supervision humaine. ()

    Plein écran

    BMW est assez confiante de ses progrès en conduite autonome pour promettre une autonomie complète sans besoin de supervision humaine.

  • 8 / 14
  • Reste à savoir --comme toujours-- ce qui restera de toutes les merveilles montrées dans ce prototype quand sera lancée la version de série que BMW promet pour 2021.  ()

    Plein écran

    Reste à savoir --comme toujours-- ce qui restera de toutes les merveilles montrées dans ce prototype quand sera lancée la version de série que BMW promet pour 2021. 

  • 9 / 14
  • L'habitacle du Vision iNext est éclairé par un toit panoramique. ()

    Plein écran

    L'habitacle du Vision iNext est éclairé par un toit panoramique.

  • 10 / 14
  • Le Vision iNext est censé combler le retard de BMW sur Audi et Mercedes-Benz dans le segment des VUS tout électriques, mais pas avant 2021. Les deux autres constructeurs allemands promettent la concurrence de l'iNext avant la fin de l'année pour Audi (e-tron) et 2019 pour Mercedes-Benz (EQC). ()

    Plein écran

    Le Vision iNext est censé combler le retard de BMW sur Audi et Mercedes-Benz dans le segment des VUS tout électriques, mais pas avant 2021. Les deux autres constructeurs allemands promettent la concurrence de l'iNext avant la fin de l'année pour Audi (e-tron) et 2019 pour Mercedes-Benz (EQC).

  • 11 / 14
  • Toutes les commandes tactiles à l'intérieur du Vision iNext peuvent être remplacées par des commandes verbales. Il suffit de précéder ses ses ordres en disant «Hé BMW !». ()

    Plein écran

    Toutes les commandes tactiles à l'intérieur du Vision iNext peuvent être remplacées par des commandes verbales. Il suffit de précéder ses ses ordres en disant «Hé BMW !».

  • 12 / 14
  • BMW est assez confiante de ses progrès en conduite autonome pour promettre une autonomie sans besoin de supervision humaine. Mais la technologie de conduite autonome n'aura vraisemblablement pas atteint le niveau 5 (autonomie complète) en 2021, quand sera lancé le modèle de série émanant de l'iNext. ()

    Plein écran

    BMW est assez confiante de ses progrès en conduite autonome pour promettre une autonomie sans besoin de supervision humaine. Mais la technologie de conduite autonome n'aura vraisemblablement pas atteint le niveau 5 (autonomie complète) en 2021, quand sera lancé le modèle de série émanant de l'iNext.

  • 13 / 14
  • Le tableau de bord se résume à deux écrans tactiles, un petit pour le conducteur et un long, pouvant être utilisé par les deux occupants avant. ()

    Plein écran

    Le tableau de bord se résume à deux écrans tactiles, un petit pour le conducteur et un long, pouvant être utilisé par les deux occupants avant.

  • 14 / 14
La Presse

BMW a dévoilé le Vision iNext, un prototype mettant en valeur les promesses électriques et autonomes du constructeur bavarois. La version de série est promise pour 2021.

L'iNext est censée être 100 % autonome, mais ceux qui aiment conduire seront heureux de savoir que la Vision iNext offrira au conducteur deux modes : Boost et Ease. Avec Boost, la voiture sera entre les mains du conducteur; avec Ease, l'auto se conduira toute seule.

Ce n'est pas pour rien que la célèbre moustache BMW vient ici en format king size : tous les capteurs censés permettre l'autonomie sont logés derrière cette calandre fermée (pas besoin de fentes pour aérer le radiateur, puisqu'il n'y a pas de radiateur).

Autonomie niveau 5, mais quand ?

BMW est assez confiante de ses progrès en conduite autonome pour promettre une autonomie complète sans besoin de supervision humaine : en mode Ease, les pédales se rétracteront dans le plancher et le volant, dans la console. Ne resteront apparents qu'un écran montrant un menu d'exploration permettant d'être informés d'événements et de lieux d'intérêts aux alentours.

Il y a de l'optimisme là-dedans puisque la version de série du Vision iNext est annoncée pour 2021. Or tout le monde sait qu'on sera encore loin de l'autonomie de niveau 5 (conduite 100 % autonome). C'est quand même le but visé. Les clients devront attendre quelques années avant de voir le volant et les pédales se rétracter pour vrai.

Le jour où cela sera possible, on pourra tourner vers l'arrière les sièges conducteur et passager, pour donner à l'intérieur du iNext l'apparence d'un salon dont la décoration est dominée par le bois et des tissus.

Passez au salon (et sous le toit transparent)

Les portes agonistes (mieux connue ici sous leur surnom «portes suicide») s'ouvrent sur un vaste habitacle très dégagé grâce à l'absence de pilier B, et éclairé par un toit panoramique. Le Vision iNext reprend les codes stylistiques de l'i8 et de l'i3, mais il a la taille d'un X5.

Une commande tactile ronde intégrée dans le tissus... - image 4.0

Agrandir

Une commande tactile ronde intégrée dans le tissus du divan permet d'activer les commandes audio.

Le tableau de bord se résume à deux écrans tactiles (il n'y a pas de commandes matérielles comme des boutons ou des leviers). Même le matériau de la console centrale est tactile. Des senseurs intégrés au bois remplacent la molette iDrive. Même chose dans la pièce de tissu qui recouvre la partie arrière de l'accoudoir. C'est là que se trouvent les commandes du système d'infodivertissement de l'iNext.

De toute façon, ces commandes pourraient être superfétatoires : tout peut être commandé verbalement en précédant ses ordres par «Hé BMW !». D'ailleurs, BMW promet que ces commandes verbales pourront activer toutes les fonctions de votre maison intelligente.

La banquette arrière a l'air d'un divan moelleux habillé d'un jeté (BMW précise que c'est un jacquard) qui a l'air d'un tapis imitant une carte Google Earth des Laurentides. L'accoudoir central est légèrement surdimensionné pour lui donner l'apparence d'une table basse. Une commande tactile intégrée dans le tissus du divan permet d'activer les commandes audio et le reste du système d'infodivertissement.

2021, c'est loin

Reste à savoir --comme toujours-- ce qui restera de toutes ces merveilles dans la version de série que BMW promet pour 2021. Quand les ingénieurs de production, les comptables et les avocats passent par dessus les plans, les designers sont souvent --brutalement-- ramenés à la réalité.

D'ailleurs, c'est une question théorique puisque BMW est en retard et que bien des consommateurs n'auront pas attendu ce rendez-vous : les deux autres constructeurs allemands promettent la concurrence de l'iNext avant la fin de l'année pour Audi (e-tron) et 2019 pour Mercedes-Benz (EQC).

Autre question sans réponse : BMW ne dit pas un mot sur l'autonomie du véhicule de série qui émanera de l'iNext à sa sortie en 2021. Par contre, une note au bas du communiqué rappelle que l'iX3 de série attendu pour 2020 doit avoir une autonomie de 400 km selon le cycle WLTP. Peut-être peut-on s'attendre à plus un an plus tard.

Pour visionner une vidéo sur le Vision iNext, cliquez ici.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer