(Berlin) Le groupe automobile BMW a annoncé mercredi un contrat de 540 millions d’euros sur cinq ans avec le Chinois Ganfeng pour l’approvisionnement en lithium, composant essentiel des batteries installées dans les voitures électriques.

Agence France-Presse

L’accord conclu pour la période 2020-2024 « couvre 100 % des besoins en lithium » pour la nouvelle génération de batteries de BMW, selon Andreas Wendt, directeur des achats du constructeur, qui compte vendre d’ici 2021 deux fois plus de voitures électriques qu’en 2019.

PHOTO FREDERIC J. BROWN, AFP

Une BMW i8 hybride en montre au récent Salon de l'auto de Los Angeles.

Comme l’ensemble du secteur automobile européen, BMW est engagé dans une course pour réduire le niveau d’émissions de CO2 des voitures vendues et respecter les strictes normes qui seront en vigueur dès l’année prochaine dans l’UE, sous la menace de lourdes sanctions.

25 modèles BMW électrifiés d'ici la fin 2023

« Dès 2023, nous voulons proposer 25 modèles électrifiés » rappelle M. Wendt, cité dans un communiqué. « Uniquement pour le lithium, nous estimons que nos besoins vont être multipliés par sept d’ici 2025. »

PHOTO WOLFGANG RATTAY, REUTERS

Le pistolet d'une borne de recharge rapide, devant la prise électrique d'une BMW i3.

Actuellement, production et réserves de cet « or blanc » se concentrent en Australie – premier producteur mondial en 2018, où sera extrait le lithium pour BMW –, en Chine et en Amérique du Sud.

Et les groupes chinois Tianqi et Ganfeng contrôlent un tiers de l’offre mondiale de lithium via leurs investissements dans les mines australiennes et chiliennes.

Les conditions d’extraction des matières premières utilisées dans les batteries de voitures, le cobalt et le lithium, sont toutefois régulièrement critiquées. BMW, qui a récemment signé d'importants contrats avec des fabricants de batteries, avait indiqué qu'il dirigerait lui-même l'approvisionnement en lithium, ce qu'il a accompli aujourd'hui.

Le constructeur allemand assure que « l’extraction doit être éthiquement responsable » et « respectera les plus hauts standards de durabilité ».