Pour certains puristes de la marque Bugatti, la EB110 ne peut être considérée comme un modèle pur sang de la marque française. Construite en Italie de 1991 à 1994 sous la gouverne de son richissime propriétaire de l’époque, Romano Artioli, elle était à la fois extrêmement ambitieuse et fascinante.

Charles René Charles René
La Presse

Bugatti veut maintenant faire la paix avec ce modèle et a dévoilé une création hommage, la Centodieci. Cette nouvelle voiture appuie une partie de son inspiration sur la EB110. Cela dit, la puissance est nettement supérieure au V12 de l’époque grâce à un W16 aussi placé au centre à l’arrière et gavé par quatre turbocompresseurs développant 1600 ch.

À l’instar de la EB110, cette Centodieci retient les services d’une transmission intégrale permettant un 0-100 km/h saisissant, chiffré à 2,4 s. À peine 10 exemplaires seront produits, tous se détaillant à 8 millions d’euros (11,8 millions CAN)!