Signe que les constructeurs préparent leur relance, Cadillac a récemment donné un avant-goût de l’orientation de ses berlines de haute performance qui prendront soin de satisfaire les puristes en la matière. Les CT4-V Blackwing et CT5-V Blackwing reprennent en quelque sorte où ont laissé les ATS-V et CTS-V.

Charles René Charles René
La Presse

Fait rarissime en cette époque axée sur la technologie, ces livrées pimentées auront droit à des boîtes manuelles en plus d’une boîte automatique vraisemblablement à 10 rapports. Côté mécanique, Cadillac se garde d’avancer des chiffres ou même des configurations mécaniques pour satisfaire notre curiosité. Chose certaine, le V8 Blackwing biturbo de 4,2 L mis à contribution brièvement sous le capot de la CT6-V ne fera pas partie de l’équation, ce qui rend l’appellation pour le moins curieuse.

Selon Car and Driver, il ne serait pas étonnant de voir le retour du V8 LT4 de 6,2 L suralimenté par compresseur de la CTS-V (650 ch) sous le capot de la CT5-V Blackwing, alors que la CT4-V Blackwing pourrait bénéficier d’une évolution d’un V6 biturbo.