Elle était le rêve inachevé de son père, le Belge Zora Arkus-Duntov. La toute première Corvette à moteur central arrière a été présentée au monde jeudi dernier, bousculant du coup les conventions dans l’univers nostalgique et traditionaliste de cette icône américaine.

Charles René Charles René
La Presse

Revêtant une robe qui n’a rien à envier à bien des supervoitures européennes, elle embarque au centre, à l’arrière, un V8 LT2 de 6,2 L à culbuteurs et lubrifié par carter sec, une évolution du moteur actuel.

PHOTO FOURNIE PAR CHEVROLET

La nouvelle Corvette C8 revêt une robe qui n’a rien à envier à bien des supervoitures européennes.

Livrant 495 ch et 470 lb-pi de couple, il est guidé par une boîte à double embrayage à huit rapports, la seule offerte. Il permet un 0-97 km/h sous les 3 secondes.

PHOTO FOURNIE PAR CHEVROLET

Le coffre de la nouvelle Corvette C8

La voiture préserve le panneau de toit amovible. Le plus saisissant demeure son prix de départ très bas, sous les 70 000 $ au Canada. Les premiers exemplaires seront produits dès la fin de 2019.