LA PRESSE

Certains experts pensent que General Motors et Volkswagen prennent un gros risque en misant trop et trop vite sur les véhicules tout électriques.

Si ce qui est arrivé au dragster tout électrique Camaro eCOPO durant la Monterrey Car Week est un augure, il n’est pas très bon. 

PHOTO CHEVROLET

La Camaro eCOPO a impressionné les amateurs de dragster, mais pas les collectionneurs de la Monterrey Car Week.

L’eCopo --un prototype faisant le quart de mille en 9,51 secondes avec une vitesse maximale de 225 km/h-- n’a pas trouvé preneur durant l’encan qui a eu lieu le mois dernier. L’eCOPO ne figure pas parmi les résultats de l’encan Russo & Steele tenu durant la Monterrey Car Week, et qui viennent d’être publiés.

La publication Inside EV’s suppose qu'aucun collectionneur présent à l'événement huppé qui se tient chaque année en Californie n’était prêt à égaler la mise minimale fixée pour la Camaro eCOPO, une pièce unique, qui avait fait sensation lors de son dévoilement au Consumer Electronics Show de Las Vegas de 2018. 

PHOTO CHEVROLET

La Camaro eCOPO.

Les deux moteurs électriques de l’eCOPO totalisent 515 kW (700 ch) et sont mariés à la même transmission automatique que les Camaro COPO actuellement utilisées en courses d’accélération. GM a développé cette voiture comme expérience d’électrification de haute performance et, aussi, pour mesurer l’intérêt des amateurs de dragsters pour un moteur électrique qui serait vendu à la pièce. GM pense que la conversion à l’électricité finira par atteindre les participants aux courses d’accélération et l’eCOPO est une sorte de ballon d’essai.

La voiture est entrée dans le club exclusif des dragsters ayant parcouru le quart de mille en moins de 10 secondes en février dernier avec un chrono de 9,84 secondes et a abaissé son temps à 9,51 sec l'été dernier. C’est évidemment une première électrique et cette intrusion des kilowatts dans l’univers du caoutchouc brûlé et de l’essence à haut taux d’octane n’est pas passée inaperçue.

PHOTO CHEVROLET

La Camaro eCOPO.

Mais la notoriété acquise par la voiture ne s’est pas traduite par une vente lors des enchères du mois dernier.

Il ne faut pas donner trop de poids à cela, le public haut de gamme de la Monterrey Car Week n’était sans doute pas le meilleur environnement pour ce dragster. La Camaro eCOPO sera sûrement remise aux enchères dans d’autres circonstances plus propices et devant des collectionneurs plus intéressés.