Vingt-mille dollars américains : c’est le montant que GM s’attend à perdre chaque fois qu’elle vendra une nouvelle Corvette Stingray 2020 au prix de base de 60 000 $ US.

LA PRESSE

C’est ce que rapporte Motor Trend dans un article sur la stratégie de prix de Chevrolet concernant sa nouvelle voiture sport à moteur central.

PHOTO CHEVROLET

Ce n’est pas une surprise et Chevrolet sait ce qu’il fait, explique le magazine américain, qui cite un cadre de GM s’exprimant anonymement. Selon ce cadre, GM avait promis un prix de base de 60 000 $ US pour l’année-modèle 2020 tout en accordant un budget de développement en fonction d’arriver à une voiture faisant ses frais un peu en deça de 80 000 $. (Pour conserver les comparaisons faites dans l'article de Motor Trend, tous les prix dans cet article sont en dollars américains. La vidéo ci-haut donne les prix canadiens.)

PHOTO CHEVROLET

GM raisonne ce prix selon le vieux principe que les gens entrent dans la concession pour voir la Corvette et ressortent au volant d’un VUS familial Tahoe, ou un Equinox ou à tout le moins avec un Trax. C’est une stratégie de marketing qui ressemble à celle du loss leader, que les terminologues de l’OCDE appellent joliment «article sacrifié». À l’épicerie, ce sont les bananes en spécial, vendues à perte, qui attirent le consommateur et l’incitent à remplir son panier avec des produits rentables. En automobile, le consommateur va acheter seulement une voiture, bien entendu, mais GM pense qu’assez de clients vont mettre le paquet dans les options, qui, dans le cas de la Corvette, sont très, très nombreuses et pas exactement bon marché.

Passer de 60 000 $ à 80 000 $ en quelques secondes

Si vous voulez voir à quelle vitesse le prix augmente avec les options, on a mis au bas de ce texte le lien du site américain de Chevrolet, qui permet déjà de configurer en ligne le prix d'une Corvette. Allez-y, et vous verrez qu’il ne faut pas tant de clics pour faire gonfler le prix d’une Corvette de base à plus de 80 000 $.

Ces lucratives options rendront le seuil de rentabilité encore plus près avec la livrée 3LT (prix de base de 72 000 $) et la Z51 (prix de base de 77 000 $). 

PHOTO CHEVROLET

Pour GM, le prix optimal --la zone payante, si on veut-- se trouve dans la fourchette entre 80 000 $ et 100 000 $, dit la source de Motor Trend. Et c’est là que GM s’attend à vendre beaucoup de Corvette. Dès que le prix dépasse 100 000 $, les volumes de vente tombent comme une pierre. 

Avec la version super sport Z06, qui devrait commencer autour de 85 000 $, GM peut jouer des deux côtés de la limite psychologique des six chiffres (aux États-Unis en tout cas).

PHOTO CHEVROLET

La super sport ZR1 et la future Corvette hybride sont des exceptions, des modèles de petite série destinées à des gens très aisés et à qui GM pourra demander bien plus que 100 000 $ sans crainte de se faire dire non.

C’est pour ces raisons que la perte de 20 000 $ par Corvette de base risque d’être rapidement effacée.

Pour aller jouer avec le configurateur de prix de la Corvette et atteindre 80 000 $ en quelques secondes, cliquez ici.