Presque quatre ans à peine après son dévoilement au Salon de Los Angeles, Fiat envisage d’abandonner définitivement sa 124 Spider.

Charles René Charles René
La Presse

Le grand patron du constructeur italien, Olivier François, a déclaré en entrevue au magazine Autocar qu’il considérait cette voiture comme un produit de niche, ce qui rend la chose peu soutenable financièrement si elle n’est pas réalisée avec un partenaire. Cela suggère que Fiat ne voudra sans doute pas développer un successeur. Le haut cadre a aussi précisé que la faible notoriété de la marque du côté des voitures sport n’aidait pas sa cause.

Rappelons que le petit roadster est le fruit d’une étroite collaboration avec Mazda, un projet annoncé en 2013. Le modèle est construit dans la même usine d’assemblage que la Mazda MX-5, à Hiroshima, au Japon, mais contient une motorisation Fiat qui doit être importée pour l’assemblage final.