Plusieurs diront que ce n’était qu’une question de temps. Fiat a annoncé la semaine dernière son intention de retirer la 500 de sa gamme nord-américaine après l’année-modèle 2019.

Charles René Charles René
La Presse

Lorsque nous l’avons questionnée sur le sujet, la filiale canadienne de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a précisé dans une courte déclaration transmise par courriel que les stocks actuels pourraient suffire à la demande jusqu’en 2020. La citadine, arrivée en Amérique du Nord en 2011, n’aura donc fait que passer.

Ses ventes anémiques, son bilan général de fiabilité très mitigé et l’absence d’investissements dans une mise à jour plus que nécessaire l’auront plombée. FCA Canada n’a pas voulu s’avancer sur un retour possible du modèle lors de la transition vers une prochaine génération, qui sera tout électrique.