(Washington) Ford va prendre une participation à hauteur de 500 millions de dollars dans Rivian, une start-up américaine fabriquant des pick-up électriques, les deux entreprises souhaitant développer ensemble un tout nouveau véhicule électrique pour le compte du géant automobile américain.

Agence France-Presse

PHOTO CREATIVE PHOTO LLC, VIA AP

Le fondateur de Rivian, RJ Scaringe, et Bill Ford, président exécutif du conseil d'administration de Ford, posent à Dearborn, au Michigan.

Ce nouveau véhicule électrique, frappé du logo de Ford, sera assemblé sur la plateforme de Rivian, et viendra compléter la gamme de véhicules électriques que le constructeur américain veut lancer avec un investissement total de 11 milliards de dollars, précise un communiqué.  

UN TROISIÈME VÉHICULE ÉLECTRIQUE

Deux véhicules électriques 100 % Ford sont déjà prévus : un VUS inspiré de la Mustang, attendu en 2020, et une version à batteries du pick-up vedette F-150.

PHOTO FORD

Ford a montré cette illustration laissant deviner la silhouette de son futur VUS électrique inspiré de la Mustang.

« Nous apprenons beaucoup de cette entreprise (Rivian) et de ses dirigeants », a souligné le PDG de Ford, Jim Hackett, lors d’une téléconférence, pour expliquer ce partenariat entre l’un des plus grands groupes automobiles du monde et une start-up.

Rivian restera une entreprise indépendante.

Mi-février, Amazon, à la tête d’un groupe d’investisseurs, avait annoncé un investissement de 700 millions de dollars dans Rivian.  

L’entreprise, fondée en 2009 par R. J. Scaringe, un trentenaire, avait dévoilé en novembre dernier un pick-up (le R1T) et un VUS (R1S) au salon automobile de Los Angeles.

RIVIAN POURRAIT RIVALISER AVEC TESLA

La jeune pousse est présentée par des observateurs comme un potentiel rival de Tesla, le fabricant de véhicules électriques fondé par Elon Musk.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Un VUS tout électrique Rivian R1S en montre au Salon de l'auto de New York.

Rivian entend commercialiser ces véhicules en 2020 aux États-Unis et espère les exporter l’année suivante. Les pick-up et les VUS figurent parmi les véhicules les plus vendus aux États-Unis. Les marges importantes réalisées sur ces modèles permettent aux constructeurs de faire face à la hausse des coûts de l’acier et de l’aluminium, au plafonnement attendu des ventes et au déclin des berlines.

Si elle tient ses promesses, Rivian deviendra la première société à commercialiser un pick-up tout électrique sur le marché américain. De son côté, Elon Musk, le PDG de Tesla, a indiqué fin janvier que la firme californienne pourrait dévoiler un pick-up électrique cet été.