Quelques mois après avoir présenté sa dernière Shelby GT500, la déclinaison la plus puissante de l’histoire de la légendaire Mustang, Ford a décidé de renforcer la base de son offre.

Charles René
La Presse

Voici donc la Mustang EcoBoost High Performance, un nouveau groupe d’options qui intègre entre autres le quatre-cylindres de 2,3 L turbocompressé de la Focus RS.

Il produit, dans cette application, 330 ch et 350 lb-pi de couple et peut être couplé autant à une boîte automatique à 10 rapports qu’à une manuelle traditionnelle à six rapports.

Les changements les plus importants se situent toutefois du côté du châssis. Les ingénieurs lui ont greffé plusieurs éléments empruntés à la version GT.

La direction a été révisée, tout comme les éléments suspenseurs qui intègrent des amortisseurs électromagnétiques en option.