Ford a annoncé la semaine dernière la fin de la production du Ford Flex à l’usine d’assemblage d’Oakville, en Ontario. Véritable ovni qui a pris d’assaut le monde des multisegments intermédiaires en 2008 (année-modèle 2009), le Flex était un mélange original entre un VUS, une familiale et une minifourgonnette.

Charles René Charles René
La Presse

Ses lignes simples et cubiques lui permettaient d’avoir une habitabilité sans égale et du dégagement pour la tête digne d’une grande cathédrale. Son design était clivant, ce qui explique en partie ses ventes décevantes, limitées à 296 000 exemplaires en tout sur ses 11 années de vie. Le manque de développement technologique a plombé ce véhicule, qui était offert jusqu’à la toute fin avec un choix de deux V6, l’un atmosphérique de 3,5 L (287 ch), l’autre biturbo de 3,5 L (365 ch).