Un cadre de Ford s’est probablement fait laver la langue par la direction de la compagnie cette semaine.

LA PRESSE

L’Ovale Bleu a annoncé qu’à bien y penser, il ne participera pas au deuxième duel F-150-Cybertruck qui se dessinait après un échange plein de testostérone sur les médias sociaux entre Elon Musk, le PDG de Tesla, et Sunny Madra, vice-président de Ford X, une filiale qui finance des idées de produits de haute technologie. Le défi lancé par M. Madra n'aura pas lieu.

Avant d’expliquer la séance de rétropédalage de Ford, rappelons comment les deux constructeurs en sont arrivés là.

Dimanche, Elon Musk a publié sur son compte Twitter une vidéo de son futur pickup Cybertruck à quatre roues motrices traînant sans ménagement et sans effort un F-150 dans un match de souque à la corde.

SAISIES D'ÉCRAN COMPTE TWITTER D'ELON MUSK

Musk semblait s’être mis lui-même dans l’eau chaude, étant pris à partie sur les médias sociaux pour avoir choisi une version deux roues motrices et de puissance moyenne du F-150 comme adversaire de son lourd pickup 4x4 à trois moteurs.

C’est là que le VP de Ford a tweeté ceci : «Hé, @ElonMusk, envoie nous un Cybertruck et laisse nous faire un test comparant des pommes avec des pommes».

Réponse de Musk : Bring it on, qu’on pourrait traduire par : «viens-t’en», ou «amène-toi». 

Las Vegas s'en mêle

À notre époque de communications corporatives aseptisées, ce défi impromptu et plein de bravade a suscité un intérêt énorme, faisant écho à une époque révolue où les constructeurs aux gros égos n’avaient pas peur de se tancer en public.

À Las Vegas, les bureaux de paris ont reçu de nombreuses mises. La firme de paris en ligne www.bookMaker.eu a ouvert avec une cote de 3-1 en faveur du Cybertruck. Elle a rapidement révisé sa côte à la baisse à 2-1 toujours en faveur du Cybertruck. «On a ouvert les prix à une cote plus élevée que ce qu’on aurait dû et on a été inondés d’argent misé sur Ford», a indiqué par courriel le preneur aux livres James Colt, de BookMaker.eu. «Le Cybertruck semblait très impressionnant, bien que je doive avouer qu’on travaille un peu à tâtons dans ce cas-ci, vu que son dévoilement est tout récent», a-t-il ajouté, justifiant sa cote révisée à la baisse.

Mais Las Vegas devra en faire son deuil. Il n’y aura pas de duel de souque à la corde entre un F-150 choisi par Ford et le Cybertruck, a décidé Ford.

«Une vidéo absurde», dit Ford

«Le tweet de Sunny était une façon ironique de souligner l’absurdité de la vidéo de Tesla, et rien de plus», a indiqué ce matin Ford par voie de communiqué, cité par Fox News. «Grâce au pickup le plus populaire aux États-Unis depuis 42 ans, nous nous sommes toujours concentrés sur les besoins de nos clients, peu importe ce que les autres disent ou font. Nous avons hâte de présenter notre tout nouveau F-150 hybride l’an prochain et une version tout électrique d’ici quelques années.»

Ford a dû décider qu’il n’avait rien à gagner avec un affrontement avec Tesla. Surtout au moment où les deux compagnies n’ont que des prototypes et que Ford ne connaît pas son adversaire.

Il y aura d’autres occasions à l’avenir et ce seront sans doute des particuliers, futurs propriétaires de F-150 électriques et Cybertruck, qui filmeront leurs parties de souque à la corde et les mettront en ligne sur les médias sociaux.

L’époque des défis publics entre grosses corporations est bel et bien révolue.

Et Sunny Madra s’est probablement fait dire en termes fermes et clairs de s’occuper de Ford X et de ne plus jamais parler au nom de Ford.

Musk fera une autre vidéo F-150-Cybertruck

Cependant, Musk a pris acte des critiques qui lui ont été adressées, notamment par l'astrophysicien Neil deGrasse Tyson, présentateur de la respectée émission scientifique NOVA scienceNOW au réseau public PBS.

Il a indiqué qu'il ferait une seconde vidéo d'un affrontement F-150-Cybertruck, dans des conditions plus équitables.

Et téléphonons à Las Vegas pour parier que, cette fois, Sunny Madra ne mettra aucun commentaire sur Twitter.