La nouvelle plateforme sur laquelle le VUS Mustang Mach-e est construit est très flexible et pourrait servir à divers types de véhicules, y compris le coupé Mustang électrique promis par Ford.

LA PRESSE

C’est ce qu’on peut déduire des propos tenus au magazine australien Motoring par Ron Heiser, l’ingénieur-chef du programme Mach-e, dans une entrevue publiée cette semaine. Cette information semble confirmer que le prototype tout électrique Ford Mustang Lithium, présenté il y a un mois au Salon SEMA de Las Vegas, n’est pas la voie de l’avenir pour la Mustang en matière d’électrification. 

PHOTO FORD

Le prototype tout électrique Mustang Lithium a été montré au Salon SEMA de Las Vegas le 5 novembre 2019.

En effet, la Lithium est une Mustang conventionnelle dégarnie de son moteur à essence et de certaines de ses composantes conventionnelles comme l'échappement, puis électrifiée. 

La plateforme soutenant le Mach-e peut être modulée en fonction de véhicules plus longs, plus courts, plus hauts et plus bas et elle pourrait soutenir plusieurs modèles électriques envisagés par Ford, a dit l’ingénieur Heiser sans toutefois évoquer le cas particulier de la future Mustang électrique.

L’Ovale Bleu a donc plusieurs options électriques pour sa future famille de modèles électriques, ayant aussi la possibilité d’utiliser la plateforme électrique de Volkswagen pour les VUS et même celle de la jeune compagnie Rivian pour les pickups et les VUS. En plus, Ford développe une plateforme électrique qu’on a vue récemment dans un prototype de F-150 électrique halant un train.

IMAGE VOLKSWAGEN

La plateforme électrique MEB de V

La prochaine génération de Mustang est actuellement en préparation et devrait arriver d’ici trois ans, comprenant les versions conventionnelles habituelles, mais aussi au moins une version électrique. 

Si, comme on l’a vu avec le Mustang Mach-e, Mustang devient une famille de modèles, la future Mustang électrique pourrait s’appeler Lithium, mais à part le nom et la forme, elle ne devrait pas avoir grand-chose en commun avec le prototype montré en novembre à Las Vegas. 

Rappelons que la Lithium du Salon SEMA est le fruit d'une pure transplantation d'un moteur électrique de 900 chevaux sous le capot : la voiture conserve sa transmission manuelle à 6 vitesses.

PHOTO FORD

La Mustang Lithium montrée le 5 novembre à Las Vegas est essentiellement une Mustang conventionnelle dont le moteur à essence a été remplacé par un gros moteur électrique Webasto.

Cela est contre-intuitif, puisqu'un moteur électrique n'a pas de transmission et conserve un couple puissant et égal peu importe la vitesse. Mais la manuelle pourrait plaire à certains clients qui aiment les muscle cars.

C’est bien d’avoir plusieurs options pour concevoir et lancer rapidement une Mustang électrique, mais pour le moment, il reste à voir si les amateurs de cette voiture sport mythique auront de l’intérêt pour un cheval sauvage à batteries.

L’ingénieur du Mach-e, Jim Heiser, semble ne pas en douter : «Le marché va tôt ou tard basculer vers l’électrique», a-t-il affirmé à Motoring.