Les dirigeants de Ford ont probablement le carnet mondain le mieux garni du monde automobile… et même au-delà. Depuis l’époque d'Henry Ford, la marque du Michigan a tiré dans tous les sens, avec Matthew McConaughey et Idris Elba comme plus récentes prises. Chez nous, l’introduction du Mustang Mach E tout électrique permet désormais de tracer un lien similaire entre l’ex-pilote Jacques Duval et la pétillante Annie-Soleil Proteau.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Dans les années 90, Jacques Duval était porte-parole pour la marque Ford en entier. Sa souriante successeure a un rôle plus circonscrit, puisqu’elle est l’ambassadrice d’un seul et unique modèle, le Mustang Mach E. Mais vu l’importance de ce modèle, tant pour le constructeur que pour l’avenir de l’industrie automobile, ce n’est pas un rôle secondaire pour autant.

« Avoir associé la marque Mustang à ce concept de VUS électrique était à mon avis une très bonne idée, pour Ford. Le Mach E est un véhicule que ses designers développent depuis plus de cinq ans, et vu son niveau de performance et de sophistication, ainsi que son importance dans la gamme de Ford, c’était tout naturel qu’on l’associe aussi à ce nom », lance l’animatrice montréalaise, d’entrée de jeu.

Accrocher un VUS électrique à une vieille tradition automobile aux antipodes, celle des pony cars d’il y a un demi-siècle, c’est risqué. Mais c’était peut-être le meilleur moyen pour Ford de se faire remarquer, et de faire mousser l’intérêt envers un véhicule qui ne sera pas sur la route avant encore tout près d’un an…

L’objectif était de faire réagir le public, et je pense que c’est un succès. Je dirais que 95 % des gens, même les puristes, sont très optimistes face à ce modèle.

Annie-Soleil Proteau

« J’ai pu le voir au Salon de l’auto de Montréal. Et pour les 5 % qui en doutent, à mon avis, ils risquent d’être déçus, mais le virage électrique me semble inévitable… », ajoute Mme Proteau.

Annie-Soleil peut en témoigner, deux fois plutôt qu’une : elle a côtoyé de près le Mach E, et l’a aussi conduit, lors de son dévoilement mondial dans la région de Los Angeles, en novembre dernier. « Ça déménage ! », s’exclame celle qui détient une licence de pilote de course automobile… et qui sait manifestement de quoi elle parle.

Un partenariat tout naturel

À une époque où se côtoient des influenceurs sur les réseaux sociaux, des porte-parole à la télé et des représentants dans les événements et conférences « sur le terrain », le rôle d’ambassadrice n’est peut-être pas très clair. Surtout qu’en plus, le Québec n’a peut-être jamais eu autant de personnalités publiques employés de constructeurs automobiles : Mariloup Wolfe, Guillaume Lemay-Thivierge, Mélissa Désormeaux-Poulin…

Annie-Soleil Proteau se situe un peu en marge de cette tendance, puisqu’elle est là pour parler d’un seul modèle, purement électrique en plus, « sur le terrain » et sur les réseaux sociaux, essentiellement. « Mais comme je suis aussi à la télé et à la radio, je ne suis pas non plus une influenceuse », précise-t-elle.

En fait, elle comble un vide dans le marketing de Ford au Québec qui est rempli par un tout autre genre de porte-parole, ailleurs dans le monde. L’acteur britannique Idris Elba, connu entre autres pour ses rôles dans des séries télé anglophones comme The Wire et Luther, est le porte-parole du Mustang Mach E. Pour l’anecdote mondaine, Elba et Matthew McConaughey, qui représente la marque Lincoln, également chez Ford, ont incarné deux personnages ennemis dans le film The Dark Tower, inspiré d’une série de romans de l’auteur à succès américain Stephen King.

Comme quoi, le monde est petit. Ce qui fait sourire Annie-Soleil Proteau. « Idris est très en demande. Je l’ai croisé une fois, mais on n’a pas pu se parler. J’ai une photo de moi devant un Mach E où on le voit, derrière, qui tient la même pose que moi. Je pense qu’il m’imite pour mieux faire son boulot ! », dit-elle en rigolant.

Celle qui a animé deux saisons de l’émission Pilote Académie, à TVA, dont une consacrée exclusivement à la conduite électrique, ajoute donc son nom à une longue liste de personnalités bien connues. « Je suis souvent sur la piste, aussi. C’est dans mon ADN. Je pense que c’est pour ça que Ford a pensé à moi pour ce rôle », dit Annie-Soleil.

Idris Elba n’aurait pas dit mieux. Ni même Jacques Duval…