General Motors envisage de lancer une nouvelle version du Hummer, ce gros Hummer des années 90 inspiré d’un véhicule de combat de l’armée américaine. Mais cette fois, au lieu d’être le symbole de la consommation d’essence excessive et de la pollution automobile, le Hummer nouveau serait tout électrique.

LA PRESSE

Le Hummer serait fabriqué à l’usine GM de Hamtramck, une petite municipalité enclavée de Détroit où GM construisait la Chevrolet Volt hybride et qui a été fermée cette année.

PHOTO AP

Un Hummer H2.

C’est ce que rapporte l’agence de presse Reuters, qui cite des sources au courant des récentes négociations entre GM et le syndicat Travailleurs unis de l’automobile. Une entente de principe entre les parties stipule, selon ces sources, que GM investira 3 milliards de dollars dans un programme de VUS et de pickups électriques. L’usine de Hamtramck se verra confier l’assemblage de plusieurs véhicules à batterie GM, y compris le Hummer électrique. 

Le Hummer électrique est à l’étude, mais pas approuvé, a dit une source à l’agence Reuters.

Après avoir commercialisé avec peu de succès commercial les Chevrolet électriques Volt et Bolt, deux petites voitures, GM semble changer de stratégie en choisissant de lancer des véhicules haut de gamme. 

PHOTO JOE RAYMOND, AP

Arnold Schwarzenegger devant un Hummer H2 en 2002,

La nouvelle plateforme électrique, appelée BT1, porterait d’abord un pickup en 2021. Puis un autre pickup électrique GMC et un VUS Cadillac sont prévus d’ici 2023. Les pickups coûteraient autour de 90 000 $ US et le VUS Cadillac facilement au-dessus de 100 000 $ US, a dit à Reuters l’analyste de marché Sam FIorani, vice-président de Auto Forecast Solutions. 

Au sujet du Hummer, universellement connu, M. Fiorani a dit ceci : «Apposer un écusson Hummer sur n’importe quel véhicule est une super idée pour GM puisque la moitié du marketing est déjà payée. Si vous le rendez écolo, en plus, c’est du crémage sur le gâteau.»