Normalement, l’Insurance Highway Safety n’aurait pas testé le VUS Hyundai Nexo à hydrogène. Mais lorsque Hyundai en fait la demande, l’IIHS a décidé qu’il valait la peine de faire une place dans le calendrier chargé de son atelier pour tester pour la première fois un véhicule muni d'un réservoir d’hydrogène, un gaz hautement inflammable qui doit être maintenu sous haute pression. 

LA PRESSE

Avant d’aller plus loin, disons tout de suite que, non, le Nexo n’a pas explosé dans une boule de feu. Le réservoir a résisté à l’impact et l’IIHS a accordé au Nexo la mention Top Pick+, la plus haute cote de sécurité qu’accorde cet organisme financé par les grandes compagnies d’assurances américaines. Il n'est pas certain que la batterie de tests pourtant très sévères de l'IIHS convaincra ceux qui craignent l'hydrogène, mais Hyundai doit être content de son initiative.

La cote Top Pick+ est accordée seulement aux véhicules qui obtiennent la plus haute mention dans les six tests d’impact de l’IIHS et qui reçoivent de bonnes évaluations des systèmes de prévention des collisions et des phares.

L’IIHS a comme politique de tester le plus grand nombre possible de véhicules et finit toujours par inclure les nouveaux modèles dans ses tests annuels. Mais l’argent ne pousse pas dans les arbres et même le très bien financé IIHS fonctionne par priorités : c'est pourquoi les véhicules de petite série disponibles seulement dans quelques États ne sont pas inclus. C’est le cas des voitures à hydrogène en général et du Nexo 2019 en particulier, un véhicule produit à seulement 3000 exemplaires qui est offert seulement en Californie. (Vingt-cinq Nexo 2019 ont été alloués à Hyundai Canada et la plupart se trouvent dans des institutions de recherche comme l'Institut de recherche en hydrogène de Trois-Rivières.)

Il fallait que Hyundai ait une grande confiance dans ses technologies pour demander que soit testé le Nexo, un VUS de luxe de taille intermédiaire lancé : l’IIHS fait subir six tests d’impact dans le but de mesurer la résistance des véhicules lors d’accidents dans la vraie vie. Les six véhicules testés sont généralement considérés comme des pertes totales.

Outre sa performance supérieure dans les tests d'impact, le Nexo s'est bien comporté lors des tests du système de prévention des collisions avant, qui a évité des accidents à 19 km/h et à 40 km/h.