Le Kia Telluride arrive dans un marché où la demande et la concurrence sont fortes. Voyons trois rivaux à qui le nouveau disputera les faveurs du public.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Dodge Durango

PHOTO DODGE

Dodge Durango

Fourchette de prix : de 45 395 $ à 73 895 $

Certes, le Durango n’est pas tombé de la dernière pluie, mais figure parmi ce que le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) sait faire de mieux. Son habitacle n’est sans doute pas aussi raffiné, aussi lumineux et aussi spacieux que celui du Telluride. En revanche, son moteur V6 de 3,6 L réalise des performances équivalentes, sans consommer autant. En outre, en dépit de sa conception plus âgée, le Durango a fait l’objet de nombreux raffinements au fil des ans et procure un agrément de conduite légèrement plus dynamique que le Telluride, une capacité de remorquage nettement plus élevée et des conditions de financement souvent plus avantageuses.

Ford Explorer

PHOTO FORD

Ford Explorer

Fourchette de prix : de 45 199 $ à 64 599 $

À la recherche d’un utilitaire pouvant loger sept ou huit occupants ? Cette sixième génération de l’Explorer mérite sans doute que l’on attende sa sortie à l’automne avant d’arrêter définitivement son choix. Tout comme le Durango et contrairement au Telluride, ce nouvel utilitaire de Ford repose sur une architecture à roues arrière motrices à la base, promesse d’un comportement plus dynamique et d’un meilleur équilibre des masses. En outre, l’Explorer proposera une série de motorisations turbocompressées allant d’un quatre-cylindres de 2,3 L à des V6 (3 L hybride et 3,3 L) annexés à une boîte automatique à 10 rapports.

GMC Acadia

PHOTO GMC

GMC Acadia

Fourchette de prix : de 37 300 $ à 53 200 $ (prix 2019)

Une plastique retouchée, l’ajout d’un moteur de 2 L suralimenté par turbocompresseur, un habitacle redessiné et une boîte automatique à neuf rapports (autrefois, on n’en comptait que six) figurent parmi la ribambelle de transformations apportées à l’Acadia 2020. Que de bonnes nouvelles ? Hélas, non. Le dégagement intérieur demeure le même, c’est donc dire qu’il est plutôt étriqué par rapport à celui du Telluride. Mais avez-vous réellement besoin d’autant d’espace ou de toute cette capacité de remorquage ? Non, alors l’Acadia pourrait satisfaire vos besoins. Dans le cas contraire, alors mieux vaut se tourner vers le Chevrolet Traverse ou encore le Buick Enclave, qui reposent sur un empattement plus long, mais similaire à celui de l’Acadia.

LE VERDICT DE TROIS PROPRIÉTAIRES

Comblé, mais…

Lors de mon dernier séjour en Floride, au printemps, j’ai été fortement attiré par le Telluride de Kia. En raison principalement de ses dimensions plus généreuses que celles de mon Sorento actuel et pour son moteur plus puissant. Les versions offertes aux États-Unis sont toutefois beaucoup plus intéressantes que celles du Canada. Entre autres, les sièges capitaines en deuxième rangée sont offerts en option pour toutes les versions, alors qu’ici, seule la version SX Limited offre cette configuration.

Mon expérience avec la fiabilité et le confort des Kia Sorento est satisfaisante et j’opterai certainement pour la version SX pour le prochain achat. Mon dévouement pour la marque ne tient toutefois qu’à un fil, car le service après-vente n’est vraiment pas à la hauteur, en raison, à mon avis, d’une infrastructure inadéquate.

— Louis Boire

Nouveau propriétaire satisfait

Nouveau propriétaire d’un Kia Telluride SX 2020 et même si j’ai peu de kilomètres au compteur, je peux dire que j’apprécie beaucoup ce véhicule pour son confort, son silence de roulement, sa qualité de fabrication, tous les éléments de sécurité à bord et les aides à la conduite faciles à utiliser.

Sur autoroute, la conduite du Telluride est vraiment apaisante et la consommation, raisonnable (9,1 L aux 100 km).

La consommation en ville est moins brillante, cependant, mais similaire à celle de mon ancien Sorento quatre cylindres turbo. Il faut mentionner l’espace disponible à l’intérieur : c’est spacieux.

À mon avis, le seul inconvénient de ce véhicule est lié à la dévaluation rapide associée aux produits Kia.

— Raynald Giguère

Élimination en finale

J’ai longuement hésité entre le Telluride de Kia, l’Atlas de Volkswagen et le CX-9 de Mazda. Et je ne pouvais attendre le renouvellement du Highlander de Toyota, dont la mise en marché du nouveau modèle ne débutera, selon mon concessionnaire, qu’au cours du prochain hiver. Après avoir comparé et négocié, mon choix s’est arrêté sur l’Atlas de Volkswagen. Ce n’est pas le meilleur en tout, mais assurément le plus équilibré et le plus homogène. Le CX-9 m’est apparu trop fragile à long terme et le Telluride, trop susceptible de se démoder rapidement.

— Maurice Baril

Faites-nous part de votre expérience

La Presse publiera prochainement l’essai des véhicules suivants : Audi A4/Allroad, BMW Z4, Jeep Gladiator, Kia Niro (EV et PHEV), Subaru BRZ. Si vous possédez l’un de ces véhicules ou si vous envisagez d’en faire l’acquisition, nous aimerions bien vous entendre.