Visiblement, Kia ne manque pas de souffle. Le constructeur sud-coréen enchaîne les nouveautés à un rythme parfois étourdissant.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Pour démarrer l’année, Kia fait de Montréal la rampe de lancement de son tout nouvel utilitaire, le Seltos.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Kia Seltos

Au Canada, ce modèle, destiné à faire carrière sur la scène internationale, s’intercale, en taille et en prix, entre le Soul et le Sportage au sein de la gamme. Sous son capot, Kia propose de l’animer à l’aide d’un 4-cylindres de 2 L (146 chevaux). Celui-ci s’accouple à une « transmission intelligente variable ». Une autre façon de dire qu’elle est automatique à variation continue (CVT).

PHOTO LUCY NICHOLSON, REUTERS

Kia Seltos

L’acheteur aura aussi la possibilité d’opter pour un 4-cylindres de 1,6 L suralimenté (175 chevaux) arrimé à une boîte à double embrayage comptant 7 rapports. À noter que le mode d’entraînement à quatre roues motrices est offert peu importe la configuration mécanique retenue. Un différentiel à verrouillage central figure également parmi les caractéristiques de ce modèle et lui assure de ce fait des capacités de franchissement additionnelles.

PHOTO LUCY NICHOLSON, REUTERS

Kia Seltos

Techniquement parlant, le Seltos dérive assez étroitement du Kona de Hyundai. Il s’en démarque cependant par sa garde au sol plus élevée et son habitacle plus épuré et spacieux. Au chapitre de la connectivité, le Seltos va jusqu’à proposer un écran tactile de 10,3 pouces dans lequel sont regroupées toutes les fonctionnalités utiles.

Pour accéder au site de Kia, cliquez ici.