Plein de souvenirs passeront par la tête lorsque les visiteurs (et les acheteurs) contempleront le Land Rover Defender millésime 2020. Après quatre années d’interruption, ce modèle mythique, apparu en 1948, vient de renaître sous la forme d’une réinterprétation inspirée du style originel, dotée d’un châssis et d’une mécanique modernes.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Icône de la marque au même titre que l’est, de ce côté-ci de l’Atlantique, le Wrangler chez Jeep, le Defender n’est plus le rustaud à quatre roues motrices de ses débuts.

PHOTO FREDERIC J. BROWN, AFP

Land Rover Defender

Fini le châssis à échelle posé sur des essieux rigides, le nouveau venu est constitué d’une structure monocoque en aluminium sur laquelle s’articulent des suspensions indépendantes. Des ressorts pneumatiques sont proposés en option ; ils permettent de faire varier la hauteur de caisse, et notamment de l’augmenter jusqu’à 145 mm de plus pour affronter les obstacles les plus imposants. Fidèle à la réputation de la marque, le nouveau Defender a donc été conçu pour avaler des pentes à 45° et passer des gués profonds de 90 cm.

PHOTO FREDERIC J. BROWN, AFP

Land Rover Defender

À l’intérieur, rien de minimaliste cette fois, et le Defender fait monter à bord les dernières avancées du constructeur anglais. Le Defender peut accueillir jusqu’à sept occupants grâce à sa troisième rangée de sièges. Résolument pratique, il propose un volume de chargement allant de 231 à 2233 L.

Pour accéder au site de Land Rover, cliquez ici.

Avant-première canadienne pour Jaguar

« Fauve qui peut », ne manqueront pas de dire les visiteurs qui poseront leurs yeux sur la Jaguar XE Project 8 présentée en avant-première canadienne au Salon.

PHOTO JAGUAR

Jaguar XE SV Project 8

Les motoristes de la marque ont réalisé un véritable tour de force en parvenant à implanter un gros moteur V8 de 5 L sous le capot de cette berline aux dimensions plutôt compactes. Une motorisation qui ne manque pas de souffle et qui permet à cette berline survitaminée d’atteindre les 100 km/h en moins de 4 secondes et de franchir le cap des 300 km/h en vitesse de pointe.

Pour accéder au site de Jaguar, cliquez ici.