Source ID:aff8300b383733e3b2466c307d69b29f; App Source:StoryBuilder

Continental : des portes-suicide au lieu d'un enterrement première classe

Denis Arcand
La Presse

Voilà un suspense qui aura été de courte durée. Vendredi, Lincoln a titillé ses clients en montrant la photo des portes-suicide d'une Continental des années 60 et laissant entendre qu'on en verrait bientôt sur un de ses modèles. Lundi, Lincoln a annoncé qu'elle fera 80 Continental commémoratives avec ce genre de portes rétro pour marquer le 80e anniversaire de ce modèle de luxe qui n'a pas connu que des années fastes.

Chaque voiture sera numérotée et chacune aura un écusson personnalisé.

Les portes-suicide, c'est bien connu, étaient la marque de commerce de la Continental de 4e génération (1961-1969), qui fut aussi une limousine présidentielle (dont celle dans laquelle le président John Kennedy a été assassiné à Dallas le 22 novembre 1963).

«Portes-suicide», évidemment, est un surnom populaire et les spécialistes-marketing de chez Lincoln préfèrent «portes à ouverture centrale» (en bon français, on dit «portes antagonistes» ou «portes inversées»).

Si la l'édition 80e anniversaire a du succès comme limousine, ne soyez pas surpris que Lincoln annonce qu'elle en fera plus que 80.

D'ailleurs, Lincoln a déjà confirmé au quotidien Detroit Free Press qu'un nombre indéterminé de Continental à portes agonistes seront fabriquées pour l'année-modèle 2020. 

Cela a au moins le mérite de dissiper les rumeurs voulant que la Continental --dont les ventes sont en baisse marquée par rapport à l'an dernier-- soit euthanasiée après l'année prochaine.

Un nom aussi long que la voiture

La Continental actuelle est moins longue que celle des années 60, mais Lincoln a trouvé un nom très long pour le modèle commémoratif : Lincoln Continental Eightieth Anniversary Coach Door Edition. Quand même, pour inverser les portes arrière, les ingénieurs de Ford ont dû allonger l'empattement de 15 cm, ce qui fera l'affaire des personnes longues en jambes.

Photo Lincoln... - image 3.0

Agrandir

Photo Lincoln

Les passagers assis derrière auront aussi droit à des sièges masseurs à 30 ajustements de position, une console centrale de luxe avec lecteur tablette et un cabaret rétractable et une chargeur téléphonique sans fil. Le chauffeur aura l'affichage tête-haute et toutes les aides à la conduite électroniques que Ford offre.

Le prix de base de cette grande routière américaine ? Cent-mille dollars américains. Cela fait plus de 134 000 dollars canadiens, mais cette conversion ne sert à rien puisque la Continental édition 80e anniversaire sera vendue uniquement aux États-Unis, dit Lincoln. Toutefois, ne soyez pas surpris non plus si la compagnie décide bientôt de la vendre aussi en Chine, où les écarts de classe sont marqués et où les limites gouvernementales à la propriété automobile incitent les familles aisées à se déplacer en groupes plus nombreux qu'en Amérique du Nord et en Europe. 

Cette longue voiture sera mue par un V6 turbo 3 L de 400 chevaux et 400 lb-pi.

Elle sera assemblée à l'usine Ford de Flat Rock, au Michigan, puis envoyée à Boston pour la finition chez Cabot Coach Builders, un spécialiste d'intérieurs qui fait du sur-mesure pour Ford et Lincoln.  

Reste à savoir si Lincoln fera aussi une version décapotable.

On vous disait tout à l'heure que la Continental n'a pas eu que des années fastes et il convient ici de rappeler que l'édition 80e anniversaire commémore la naissance du modèle en 1939, pas la 80e année-modèle. Lincoln a cessé de la fabriquer après l'année-modèle 2002, reprenant en 2017.

Pour l'origine de l'expression «portes-suicide», cliquez ici, l'explication est à la fin de l'article.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer