La motorisation Skyactiv-X annoncée il y a plusieurs mois déjà par Mazda pour réduire encore un peu plus la consommation de carburant de ses petits véhicules tarde à être mise en marché en Amérique du Nord.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

La direction du groupe japonais estime trop petite la cylindrée sur laquelle cette technologie est actuellement en service pour satisfaire les acheteurs américains, ce qui touche l’approvisionnement au Canada également. En jumelant un petit groupe électrique à un quatre-cylindres de 2 litres se comportant à la fois comme un moteur diesel et un moteur à essence, la technologie Skyactiv-X accroît sa puissance, tout en réduisant la consommation d’une Mazda3 à 5,4 litres aux 100 kilomètres, selon les normes européennes.

À 177 chevaux, cette motorisation est moins énergique que le 2,5-litres de la Mazda3 vendue aux États-Unis. Hésitant, le constructeur songerait plutôt à intégrer la technologie sur un moteur un peu plus costaud, probablement le 2,5-litres en question. Mazda Canada s’accommoderait volontiers de sa plus petite taille, mais « est dépendante de ce que veut, ou ne veut pas, le marché américain », résume un porte-parole.