Non, ce n’est pas une étude de style ou un prototype. Avec son design expressif, sans pare-brise ni toit, qui rend hommage à des barquettes de course construites par Bruce McLaren dans les années 60, l’Elva se veut essentiellement l’expérience de conduite la plus immersive qui soit.

Charles René Charles René
La Presse

PHOTO FOURNIE PAR MCLAREN

Elle se veut essentiellement l’expérience de conduite la plus immersive qui soit.

Le museau bas et les ailes avant surmontées dégagent la vue et permettent de situer visuellement les roues en tout temps. Derrière, au centre, on retrouve un V8 biturbo de 4 L. Il produit un énorme 804 ch.

PHOTO FOURNIE PAR MCLAREN

La McLaren Elva a un design expressif, sans pare-brise ni toit.

Si l’on tient compte du fait que cette Elva est la McLaren de route la plus légère jamais produite (le constructeur n’a pas détaillé le chiffre), l’expérience risque d’être hors de l’ordinaire. On précise avoir concentré beaucoup d’énergie sur l’écoulement de l’air pour éviter de trop décoiffer les occupants malgré l’absence de pare-brise.

PHOTO FOURNIE PAR MCLAREN

L'Elva est la McLaren de route la plus légère jamais produite.