Le prototype Vision AVTR présenté par Mercedes-Benz au Consumer Electronics Show de Las Vegas est directement inspiré du film Avatar. Le metteur en scène James Cameron a d'ailleurs collaboré avec les designers de Mercedes.

LA PRESSE

Ses fonctionnalités imitent certaines caractéristiques des Na’vi, les protagonistes du film Avatar, dit Mercedes-Benz. Dans le film, leur lien avec leurs montures est tel qu'ils n'ont qu'à penser aller quelque part pour que ces dernières les y amènent. L'AVTR est censé repenser la relation entre le conducteur et la voiture.

Mercedes dit avoir comme ambition d'amener l'AVTR à un niveau d'autonomie assez grand pour le rapport avec le «conducteur» soit comparable à la symbiose du film.

Évidemment, le conducteur ne conduit rien du tout, il n'y a pas de volant. Ce dernier est remplacé par un contrôleur de forme ovale grâce auquel on oriente la voiture dans la direction où il doit aller et l'AVTR fait le reste.

Ses matériaux sont censés être recyclables. Il a une autonomie de 700 km et son cuir est garanti végane.

Le toit comprend un grand nombre de «volets bioniques» mobiles, censé refléter l'humeur du conducteur tout en lui permettant de communiquer avec l'environnement extérieur. Mercedes ajoute qu’elles pourraient aussi servir à alimenter la batterie, mais sans en dire plus.

Mercedes a même amené sur scène un futurologue, pour expliquer l'AVTR. On est vraiment dans la science-fiction : non seulement Mercedes-Benz n'a pas l'intention de commercialiser l'AVTR, le metteur en scène James Cameron est resté flou sur la possibilité de l'inclure dans le prochain Avatar.