(Francfort) Le constructeur automobile Daimler va interrompre « la majorité » de sa production en Europe pendant au moins deux semaines en raison de la pandémie du coronavirus, a annoncé mardi le groupe dans un communiqué.

Agence France-Presse

L’interruption va démarrer « cette semaine » et affectera « les usines européennes de voitures, de fourgonnettes et de véhicules utilitaires », a précisé le groupe, sans préciser les sites concernés.

Daimler dit suivre « les recommandations des autorités internationales, nationales et locales ».

Il ajoute qu’il va revoir la partie de ses chaînes d’approvisionnement mondiales « qui ne peuvent actuellement pas être entièrement maintenues ».

Son concurrent Volkswagen va, lui, fermer à partir de jeudi six usines en Allemagne ainsi que des sites en Pologne, en Espagne, en Slovaquie, au Portugal et en Russie, a-t-il indiqué mardi.

Les constructeurs français Renault et PSA ont annoncé lundi de vastes arrêts de production en raison de l’épidémie de COVID-19 qui se propage en Europe, limitant de plus en plus la vie quotidienne.

PSA (marques Peugeot, Citroën, Opel…) arrête ses chaînes en Europe. L’italo-américain Fiat Chrysler (FCA), avec qui il est en cours de fusion, avait déjà annoncé la fermeture de « la majorité de ses usines de fabrication européennes » jusqu’au 27 mars.

Daimler a justifié l’arrêt de ses chaînes par son souci de « protéger la main-d’œuvre, briser la chaîne des infections et freiner la propagation de cette pandémie ».  

Le fabricant de la Classe C se prépare aussi à une « baisse temporaire de la demande » et veille à « garantir la solidité financière de l’entreprise ».  

L’impact économique de la COVID-19 sur Daimler « ne peut actuellement être déterminé de manière adéquate ou quantifié de manière fiable », a ajouté le groupe.