Vous aimez la Mitsubishi RVR ? Vous allez adorer la nouvelle puisqu’elle n’a pratiquement pas changé. Après neuf ans, cette Mitsubishi se livre à une opération de remise en forme réduite à sa plus simple expression. Les nouveautés sont distillées au compte-gouttes.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

C’est tout juste si l’on distingue la protubérance accentuée de la calandre, le fait que les phares et les feux arrière ont été légèrement redessinés et dotés d’éclairage à DEL, alors qu’à l’intérieur, un écran plus massif gît au milieu du tableau de bord. Pour le reste, Mitsubishi célèbre une « nouvelle RVR » dont le gabarit, le châssis et le choix de moteurs n’ont pas bougé.

PHOTO MITSUBISHI

Le RVR 2019. Pour l'essentiel, Mitsubishi célèbre une « nouvelle RVR » dont le gabarit, le châssis et le choix de moteurs n’ont pas bougé.

S’il s’agissait d’un autre modèle, on s’offusquerait devant un tel immobilisme. Or, le coup de plumeau superficiel qui balaie la RVR ne choque pas vraiment en raison de l’environnement dans lequel elle doit évoluer. En effet, parmi les utilitaires urbains, le talent est rare. On retrouve pêle-mêle des véhicules trop âgés ou initialement conçus pour des pays émergents pour ensuite être adaptés au besoin de notre marché.

Des clients satisfaits

Mitsubishi n’avait donc aucune raison de se presser de renouveler ce modèle ; il demeure aujourd’hui le véhicule le plus vendu de Mitsubishi au pays et sa clientèle majoritairement québécoise (41 % des ventes de RVR sont réalisées au Québec) se dit satisfaite du comportement de ce véhicule, de sa fiabilité et de la générosité de la garantie qui la protège.

L’important était que la RVR demeure la RVR. Tout cela arrange bien les affaires de la marque Mitsubishi qui, jusqu’à son intégration au sein de l’Alliance Renault-Nissan, disposait de moyens limités pour rayonner sur l’ensemble des marchés où elle est présente.

Alors, plutôt que de concevoir une nouvelle plate-forme, rajeunir la gamme des moteurs, enrichir l’habitacle ou retravailler le rapport encombrement-habitabilité, la marque japonaise s’est attachée à lancer de nouvelles teintes, à enrichir la liste des caractéristiques de série et à réaménager la nomenclature de la gamme afin de rendre financièrement plus accessible l’accès au rouage à quatre roues motrices, par exemple.

Mitsubishi RVR 2020

Fourchette de prix : de 22 998 $ à 33 998 $