De passage au salon de New York pour célébrer les 50 ans de la Nissan GT-R, son concepteur, Hiroshi Tamura, affirme ne pas savoir quel sort sera réservé à ce modèle à l’heure où l’électrification de l’automobile bat son plein.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

« Bien humblement, je n’en ai aucune idée », a-t-il reconnu en entrevue exclusive à La Presse.

« Je crois cependant que tant que ce modèle suscitera l’envie et la passion, nous le produirons. L’idée de lui greffer un propulseur hybride ou, pire encore, un propulseur électrique ne m’a jamais effleuré l’esprit. Ce n’est pas dans la nature de ce modèle, qui doit demeurer la plus pure interprétation d’une voiture de sport. Cela n’exclut pas que nous puissions réaliser une sportive électrique ou hybride, mais celle-ci devra impérativement porter un autre nom. »