Le marché du gros pickup est une chasse gardée américaine et Nissan semble se résigner à cette réalité. Nissan USA a informé les concessionnaires américains la semaine dernière qu’il va cesser de produire la camionnette Titan XD à moteur diesel Cummins, rapporte le magazine Automotive News.

LA PRESSE

D’autres versions de l’impopulaire Titan pourraient être abandonnées aussi à l’approche de l’année-modèle 2020, y compris la version à cabine simple, lancée à l'année-modèle 2017. 

L'abandon du moteur diesel Cummins avait déjà été filtré dans les médias en mars dernier, mais Nissan a confirmé la nouvelle la semaine dernière. La production doit cesser au mois de décembre. Le Titan de 2e génération, qui a été conçu en Amérique du Nord, est assemblé à l'usine Nissan de Canton, au Mississippi.

Ces changements, bien que mineurs à l’échelle de l’industrie, sont un aveu d’échec de la part de Nissan. Cela fait maintenant 15 ans que l'ex-PDG de Nissan Carlos Ghosn a personnellement lancé le Titan 2005 au Salon de l’auto de Détroit, affirmant que Nissan allait s’imposer face aux F-150, Ram 1500 et Silverado/Sierra américains. 

PHOTO AP

Un couple devant un TITAN XD mu par un moteur diesel Cummins de 5 litres au Salon de l'auto de Chicago le 11 février 2017.

Plus récemment, Nissan avait redoublé d’efforts en annonçant une entente avec le réputé fabricant de moteurs Cummins : «En 2015, Nissan avait claironné l’arrivée du diesel V8 Cummins et en avait fait l’emblème de sa volonté de se tailler une place dans le très concurrentiel marché du gros pickup », rappelle Automotive News.

Or cette tentative a échoué.

Chez Nissan, on présente la chose comme le début d'un renouveau : «Nissan améliore ainsi sa position pour le long terme, qu’elle renforcera avec la cure de jeunesse des Titan et Titan XD à essence 2020 complètement rajeunis que nous dévoilerons plus tard cette année», a indiqué à La Presse Didier Marsaud, directeur des communications chez Nissan Canada.

Le magazine américain note que le retrait du Titan XD Cummins survient alors que le marché du gros pickup a été en pleine expansion durant plusieurs années sans que Nissan en profite. Alors que l'économie montre des signes de ralentissement, les chances de progresser dans ce segment semblent de plus en plus ténues.

Voici quelques statistiques, très mauvaises pour Nissan. 

Durant la première moitié de 2919, le Titan a eu une part de marché de 1,5 % du segment des gros pickups, avec 18 026 ventes aux États-Unis (- 23 % par rapport à la même période en 2018) et 1737 ventes au Canada (-35,5 % par rapport à la même période en 2018).

Par comparaison, Ford a vendu 448 398 gros pickups aux États-Unis et 74 905 au Canada durant la première moitié de l'année.

En 2015, Nissan avait positionné son Titan XD comme un compromis entre le pickup normal d'une demi-tonne et le plus costaud trois-quarts de tonne. Nissan pensait que ce trait distinctif attirerait des dizaines de milliers d'acheteurs trouvant leur demi-tonne trop petit, ou inversement, leur trois-quarts de tonne trop gros. Cette estimation du marché par le département marketing n'a pas donné les résultats espérés.

Note de la rédaction : une version antérieure de cet article indiquait que Nissan avait avancé la date à laquelle le diesel Cummins cessera d'être produit. Or, il cessera d'être produit au mois de décembre, tel que rapporté précédemment. La Presse regrette l'erreur.