Ce qui attire la clientèle vers un VUS ou un multisegment est souvent la possibilité de la doter d’un rouage intégral. Nissan le sait bien et s’affaire à développer un nouveau système de transmission intégrale pour véhicules électriques.

Charles René Charles René
La Presse

Pour ce faire, les ingénieurs ont pris pour base une Leaf Plus et l’ont équipée de deux moteurs électriques placés sur les essieux avant et arrière. Nissan estime la puissance du groupe à 304 ch (227 kW). Cette manière de faire n’est pas nouvelle : Tesla outille ses véhicules de transmissions intégrales depuis des années.

Cela dit, si elle faisait une incursion dans les segments d’entrée de gamme de véhicules électriques, ce serait une première. L’immense avantage de cette configuration, outre la motricité, réside dans la précision de la distribution du couple grâce aux deux moteurs indépendants.