L'apparence du prochain VUS électrique Nissan est encore un secret d’entreprise, mais le constructeur japonais a servi un amuse-gueule au Consumer Electronics Show de Las Vegas. Nissan a montré sa technologie e-4orce dans le prototype Ariya et promet que les prochains véhicules tout électriques auront une conduite sport exceptionnelle.

LA PRESSE

Nissan ajoute un second moteur au dessus de l’essieu et divers logiciels qui orchestreront le travail de ce groupe motopropulseur double. Le système e-4orce est le résultat de ce qu’a appris Nissan avec son système de répartition électronique du couple Atessa E-TS (Electronic Torque-Split) développé pour la Nissan GT-R et, dans une moindre mesure, son expertise en 4X4 avec le système Intelligent Drive du VUS Nissan Patrol.

PHOTO NISSAN

Le prototype Nissan Ariya à quatre roues motrices.

La GT-R n'est pas électrique et cette voiture super sport est une traction à 100 % en ligne droite à vitesse stable. Mais l'Atessa E-TS peut distribuer le couple de 0-100 à 50-50 à l'accélération sur l'essieu arrière/essieu, en plus de la répartir aussi sur les roues de droite ou de gauche dans les courbes, selon les besoins.

PHOTO NISSAN

Essentiellement, le système réduit le tangage et le roulis induits par l’accélération/freinage et les courbes à haute vitesse.

Nissan promet que son système e-4orce donne au véhicule la tenue de route d’une voiture sport, mais ajoute qu'il a aussi l'effet de rendre la conduite normale plus confortable.

PHOTO NISSAN