La commercialisation ne débute que le mois prochain, mais Nissan profite de sa présence au Salon pour révéler tous les détails de sa future Sentra.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Ce modèle, dont les origines remontent à 1982, en est à sa huitième refonte en carrière. Sans surprise, la Sentra retranscrit sur ses panneaux extérieurs la signature esthétique développée sur les plus récentes créations de la marque, histoire de lui donner un air de famille.

PHOTO FOURNIE PAR NISSAN

Nissan Sentra

Sur le plan architectural, la Sentra puise dans l’immense réservoir de composants de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi pour se refaire une santé. Sa plateforme, plus longue et plus large, lui assure non seulement une habitabilité supérieure et des proportions plus élégantes, mais aussi un meilleur équilibre sur la route. 

À ce sujet, la Sentra adopte désormais une suspension arrière entièrement indépendante, et le constructeur précise en outre que les voies plus larges et le centre de gravité abaissé contribueront également à rendre le toucher de route plus vif et plus précis. La direction porte également le sceau de la nouveauté. Baptisé « dual-pinion rack », ce mécanisme développé en collaboration avec Hitachi représente un heureux amalgame entre une assistance hydraulique (meilleure sensation) et électrique (réduction de la consommation de carburant).

PHOTO MARK RALSTON, AFP

Nissan Sentra

Sous le capot, la Sentra accueille une nouvelle motorisation 2 litres. Celle-ci délivre 20 % plus de puissance et 16 % plus de couple que le 1,8-litre qui animait la génération précédente et s’annonce également plus économique à la pompe. Contrairement au marché américain, les automobilistes d’ici pourront arrimer ce moteur à une boîte manuelle sur la déclinaison d’entrée de gamme. Toutes les autres versions bénéficieront, quant à elles, d’une boîte automatique à variation continue de nouvelle génération.

Parallèlement au lancement de la Sentra, Nissan présente une version rafraîchie du Titan.

PHOTO NISSAN

Le Nissan Titan 2020

Les améliorations apportées à cette camionnette grand format touchent l’esthétique, mais aussi la nomenclature du modèle et certains éléments techniques. Ainsi, le moteur V8 qui l’anime délivre plus de puissance (400 chevaux), plus de couple (413 livres-pieds). Les arrêts à la pompe seront, selon Nissan, moins fréquents grâce notamment à l’intégration d’une boîte de vitesses comptant désormais neuf rapports. Rappelons qu’elle n’en comptait autrefois que sept.

Pour consulter le site de Nissan, cliquez ici.

Infiniti : le calme avant la tempête

Infiniti, filiale de prestige de Nissan, célèbre 30 ans de présence au pays.

PHOTO INFINITI

Infiniti QX55

La marque procède à certains remaniements mineurs à sa gamme existante, mais se prépare à lancer une salve de nouveautés dans les prochains mois, dont un QX55, un utilitaire aux formes plutôt acérées dérivé de l’actuel QX50.

Pour consulter le site d'Infiniti, cliquez ici.