(Jakarta) Le constructeur automobile japonais Nissan va fermer son usine en Indonésie dans le cadre d’un plan de réduction des coûts, a indiqué le groupe mercredi, alors que de nombreux groupes du secteur réduisent la voilure pour faire face au coronavirus.  

Agence France-Presse

« Nissan a pris la décision de cesser la construction d’automobiles dans son usine d’Indonésie » dans le cadre d’« un plan optimisation » qui comprend une réduction des capacités de production et une réorganisation, précise-t-il dans un communiqué transmis à l’AFP.  

Cette décision participe de l’objectif d’améliorer la rentabilité à moyen terme, selon le groupe allié à Renault et Mitsubishi.

Le site indonésien ne produisait que des véhicules de la marque Datsun, qui appartient à Nissan, et disposait d’une capacité de production de 260 000 unités par an, selon Bloomberg.

La production de véhicules Datsun Go était à l’arrêt en Indonésie depuis janvier.

Nissan affirme vouloir cependant garder des capacités de production dans le pays via ses partenaires industriels, notamment Mitsubishi Motors.  

Nissan a initié l’an dernier un plan visant à réduire de 10 % ses capacités de production mondiales d’ici fin mars 2023, impliquant la suppression de 12 500 emplois dans le monde.

Le groupe en difficulté doit dévoiler en mai ses nouveaux objectifs de moyen terme. Son nouveau directeur général, Makoto Uchida, a déjà laissé entendre que des mesures additionnelles de restructuration étaient inévitables.