Le patron de Porsche USA, Klaus Zellmer, déclare publiquement sa foi en l’électrification automobile et prédit que les États-Unis s’approchent du point de bascule où l’électricité prendra le dessus sur le moteur à combustion interne.

LA PRESSE

PHOTO PORSCHE

La Porsche Taycan tout électrique.

Zellmer a sorti sa plume des grandes occasions (ou son équipe de rédacteurs) et signé une lettre dans les pages d’opinion du quotidien USA Today, dans laquelle il reconnaît le travail de défrichage accompli par Tesla et souligne sa contribution à l’arrivée de ce point tournant qui marquera le déclin de l’auto mue par les carburants fossiles. 

Les États-Unis, le dernier bastion de l'auto à essence ?

Son intervention reconnaît qu’il existe de grands désaccords à ce sujet. D’un côté le Fonds monétaire international prédit que les voitures électriques domineront le marché mondial d’ici 15 ans, dit-il. De l'autre, la firme de consultant Deloitte affirme que les consommateurs américains ne sont pas intéressés et que les États-Unis seront un bastion du moteur à combustion interne dans un monde converti à l'électricité. Deloitte prévient aussi que les constructeurs vont se retrouver avec 14 millions d’électriques invendues durant la prochaine décennie. 

Stefan Weckbach, le patron de l'électrification chez Porsche, posant avec la Taycan au printemps 2018, peu avant qu'elle soit rebaptisée Taycan.

Mais le patron de Porsche se met résolument dans le camp du changement, affirmant que les consommateurs, «sans aucune équivoque», vont acheter des voitures électriques : «Les indicateurs du marché montrent que les consommateurs américains sont tout près d’adopter l’électricité pour leurs déplacements quotidiens», affirme Zellmer. «D’abord, Tesla a prouvé l’existence d’une demande substantielle de véhicules alliant viabilité, performance et design. L’an dernier, le Modèle 3 a été plus populaire que toute autre berline haut de gamme aux États-Unis.»

Il note que General Motors, Nissan et Volkswagen ont déjà des modèles électriques grand public, qui précèdent les modèles nouveaux ou à venir des marques haut de gamme Audi, BMW, Jaguar, Mercedes-Benz et Porsche 

La Macan arrive

Porsche a constitué un impressionnant carnet de commandes en Europe pour sa première voiture tout électrique, la Taycan, qui doit être lancée à l’automne. Au sujet de la demande américaine, il affirme que Porsche a «assez d’expressions d’intérêt pour écouler toutes les Taycan que nous espérons livrer ici durant la première année, ce qui nous mène à la fin de 2020». 

PHOTO JOERG EBERL, AP

La Macan lors d'une présentation par PDG de Porsche Oliver Blume le 6 juin 2018.

Il estime que cette demande a une signification profonde, quand on considère que Porsche n’a pas encore construit la première Taycan.

Porsche a déjà annoncé son intention de convertir à l’électricité son modèle le plus populaire, le VUS Macan. 

Zellmer se dit très encouragé par la multiplication à travers le monde des bornes électriques. 

Malgré ces propos enthousiastes, Zellmer ne met pas tous les oeufs de Porsche dans le panier électrique : il note que le constructeur allemand continuera de construire des véhicules conventionnels côte à côte avec les modèles électriques durant au moins dix ans et que les véhicules conventionnels et les électriques vont coexister sur les routes pour encore longtemps.