Les rivales de la Porsche 718 comprennent les BMW M4, Chevrolet Corvette et Jaguar F-Type.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

BMW M4

PHOTO FOURNIE PAR BMW

BMW M4

Fourchette de prix : de 79 350 $ à 88 000 $

Puisque le Z4 (un cabriolet biplace) n’a pas une réelle déclinaison M (pour Motorsport) à son catalogue, préférons-lui la M4. Cette dernière, comme les Porsche 718, revêt deux carrosseries (coupé ou cabriolet), entraîne uniquement ses roues arrière et développe sensiblement la même puissance. Par rapport aux Porsche, les BMW se révèlent plus fonctionnelles en raison de leur configuration 2 + 2 et plus accessibles financièrement. En contrepartie, la M4 est un modèle en fin de carrière. Et en dépit de sa sophistication, elle ne procure pas un agrément de conduite similaire à celui de la Porsche en raison notamment d’une direction trop aseptisée et d’un comportement que d’aucuns jugeront plus hasardeux sur une chaussée détrempée.

CHEVROLET CORVETTE

PHOTO FOURNIE PAR GENERAL MOTORS

Chevrolet Corvette Stingray

Fourchette de prix : de 69 998 $ à 85 398 $ (coupé)

La Corvette est plus imposante et plus lourde que la Porsche 718, mais elle est aussi plus puissante et moins coûteuse. Surtout, elle est jusqu’ici historiquement – sans vouloir offenser les concepteurs de la Volt ou encore de la Bolt – ce que la General Motors a toujours fait de mieux. La passion de ses concepteurs est concrète et le fait que sa mécanique soit désormais implantée en position centrale ouvre de nouvelles disponibilités en matière d’ingénierie, bien sûr, et pourrait permettre à la marque au nœud papillon de faire des yeux plus doux à une clientèle qui considère à tort ou à raison que les blasons européens les plus prestigieux sont sans égal.

JAGUAR F-TYPE

PHOTO FOURNIE PAR JAGUAR

Jaguar F-Type

Fourchette de prix : de 70 500 $ à 144 700 $ (2020)

Moins agile que la 718, moins pure aussi en raison de ses gloutons moteurs V6 et V8 suralimentés par compresseur (un quatre-cylindres figure aussi au catalogue), la F-Type souffre, face à ses rivales allemandes, d’une fiabilité plus aléatoire, d’une valeur résiduelle inférieure. Qu’à cela ne tienne, plusieurs succombent aux charmes de ses lignes, à l’inimitable cachet de son habitacle ou encore à la sonorité gutturale de ses échappements. En outre, cette Jaguar ne craint pas l’hiver, un rouage intégral figure à son catalogue.

PARTAGEZ VOTRE EXPÉRIENCE

La Presse publiera prochainement l’essai des véhicules suivants : Ford Escape, Lincoln Corsair, Mercedes GLS, Nissan Sentra, Subaru Impreza, Toyota Highlander. Si vous possédez l’un de ces véhicules ou si vous envisagez d’en faire l’acquisition, nous aimerions bien vous entendre.