Source ID:; App Source:

Tesla adoptera en Chine les normes nationales de chargement

Spécialisé dans les voitures 100% électriques haut de... (Photo Johannes Eisele, AFP)

Agrandir

Spécialisé dans les voitures 100% électriques haut de gamme, Tesla s'est lancé en grande pompe sur le marché chinois il y a un an.

Photo Johannes Eisele, AFP

Agence France-Presse
Shanghai

Le constructeur américain Tesla s'est engagé à se conformer en Chine aux futurs standards que le pays doit adopter sur le chargement des véhicules électriques, afin de ne pas pénaliser ses ventes - jusqu'à présent décevantes - sur le premier marché automobile mondial.

Spécialisé dans les voitures 100% électriques haut de gamme, Tesla s'est lancé en grande pompe sur le marché chinois il y a un an, et y importe pour l'instant des véhicules dont les modes de charge et prises correspondent aux standards européens... incompatibles avec les normes chinoises, selon le groupe.

Mais la firme californienne a indiqué dans un communiqué diffusé tard lundi qu'elle assemblerait à l'avenir des voitures adaptées aux structures de chargement propres à la Chine - lesquelles sont justement depuis septembre en cours d'examen par Pékin, qui doit déterminer un standard national.

«Tesla fournira par ailleurs (aux propriétaires des anciens modèles) des adaptateurs pour permettre une parfaite compatibilité avec les nouvelles normes», a-t-il ajouté.

«Résoudre les problèmes de chargement est une priorité pour la promotion des voitures entièrement électriques», a observé Zhu Xiaotong, directeur général de Tesla pour la Chine.

Désireux de ne pas perdre de terrain en Chine, le constructeur a assuré qu'il «coopérerait pleinement au développement des nouvelles normes et à la construction des infrastructures publiques» pour recharger les batteries.

Les ventes de Tesla sur le marché chinois restent décevantes: pour quelque 2500 unités écoulées l'an dernier en Chine, Tesla compterait désormais plus de 2000 véhicules invendus, avait indiqué le mois dernier la presse locale.

«La Chine est le seul endroit sur Terre où nous accumulons des stocks d'invendus», s'est récemment désolé le patron du groupe Elon Musk. Tesla a par ailleurs licencié au printemps une partie de ses effectifs en Chine.

Si Tesla mise toujours sur le géant asiatique, force est de constater que les véhicules à énergie alternative - malgré des subventions gouvernementales - demeurent extrêmement marginaux en Chine.

Près de 26 600 véhicules électriques ou hybrides y ont été écoulés au premier trimestre 2015, selon la fédération professionnelle CAAM: trois fois plus qu'un an auparavant, mais toujours moins de 1% des ventes automobiles totales.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer