Source ID:; App Source:

Est-ce la fin pour Musk? La SEC veut le chasser de Tesla

Elon Musk pourrait être chassé de Tesla.... (photo REUTERS)

Agrandir

Elon Musk pourrait être chassé de Tesla.

photo REUTERS

Denis Arcand
La Presse

Le gendarme américain de la Bourse demande à la cour fédérale de chasser Elon Musk de toutes ses fonctions chez Tesla et de lui l'interdire à l'avenir d'occuper un poste de direction ou même de siéger au conseil d'administration de toute compagnie cotée en Bourse.

Cette demande de radiation générale fait partie de la poursuite intentée contre Musk par la Securities and Exchange Commission, qui l'accuse d'avoir commis une fraude boursière en faisant de fausses déclarations concernant un prétendu projet de fermer le capital de Tesla.

La SEC accuse Musk d'avoir faussement affirmé dans un tweet du 7 août avoir sécurisé un financement censé permettre le rachat des actions à 420 $ l'action en vue de retirer Tesla de Bourse.

La SEC dénombre 9 éléments «dénués de fondement et contraire aux faits connus de Musk» et ajoute une série d'obstacles à la transaction, connue de M. Musk, qui l'a quand même présentée comme presque un fait accompli.

420 $, un chiffre tiré de son chapeau...

Musk avait ajouté que le financement «était sécurisé» pour effectuer cette opération, mais il n'en était rien, selon la SEC, qui détaille que cette déclaration était fondé sur une conversation de 45 minutes avec un gestionnaire de fonds privé le 31 juillet 2018, qui s'est conclue par une vague déclaration d'intention sans que rien ne soit signé ni présenté au conseil d'administration de Tesla.

M. Musk n'avait eu aucun contact avec cet investisseur depuis le 31 juillet quand il a rédigé et envoyé ses tweets le 7 aôut. Aucun prix n'avait été discuté lors de cette réunion et M. Musk l'a simplement calculé en ajoutant 20 % au prix de clôture de l'action la veille (le 6 août), ce qui aurait donné 419 $.

... et de la culture des fumeurs de pot

Interrogé par les agents de la SEC pourquoi il avait écrit 420 $ dans son tweet et non 419 $, M. Musk a répondu «qu'il a arrondi à 420 $ parce qu'il avait récemment appris que 420 a une signification dans la culture (des fumeurs) de marijuana et parce qu'il pensait que ''ma blonde trouverait cela drôle, ce qui, je l'admets, n'est pas une très bonne raison de choisir un prix''», peut-on lire dans la poursuite.

Dans l'argot des fumeurs de cannabis américains, 420, vient de 4 h 20 de l'après-midi (ou 4/20 prononcé four-twenty en anglais). «C'est une référence à la consommation de cannabis et, par extension, une manière de s'identifier à la contre-culture entourant le cannabis. Le 4/20 désigne aussi le moment de la journée où il est 16:20 (4:20 pm), moment propice, selon l'expression, pour fumer un joint», peut-on lire dans Wikipédia.

La SEC demande aussi à la cour une injonction interdisant à Musk de faire d'autres déclarations fausses et trompeuses et demande que le tribunal condamne Mus à rembourser tout gain résultant de ses actions répréhensibles et à payer des amendes civiles.

«Les dirigeants de compagnies occupent des positions de confiance dans nos marchés et ont d'importantes responsabilités envers les actionnaires», a souligné Steven Peikin, co-directeur du contentieux àa la SEC, pour appuyer la demande de radiation de Musk. «La célébrité d'un dirigeant ou sa réputation d'innovateur ne lui donnent pas la permission de prendre ses responsabilités à la légère.»

Tesla a diffusé une déclaration de Musk : «Cette action injustifiée de la SEC m'attriste et me déçoit. J'ai toujours agi dans l'intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs. L'intégrité est la chose la plus importante dans ma vie et les faits montreront que je n'ai jamais compromis ces valeurs en aucune façon.»

Avec Associated Press




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer