(Shanghaï) Le constructeur américain Tesla a affirmé lundi avoir dépêché une équipe à Shanghaï, après la diffusion virale sur l’internet en Chine d’une vidéo semblant montrer l’explosion d’une de ses voitures électriques. Son concurrent chinois

Agence France-Presse

Issue d’une caméra de surveillance, la vidéo a été publiée dimanche soir sur le populaire réseau social Weibo, accompagnée du mot-dièse #AutocombustionTesla. Elle a déjà cumulé plus de 23 millions de vues.

SAISIE D'ÉCRAN WEIBO

La vidéo de l'incendie -apparemment spontané- est devenue virale.

On y voit de la fumée blanche s’échapper du dessous d’une Tesla Model S garée dans un stationnement intérieur, avant qu’une forte explosion ne provoque l’incendie du véhicule. La voiture en flammes continue ensuite de brûler.

« Nous sommes en train de contacter activement les services concernés et d’offrir notre collaboration afin de comprendre ce qui s’est passé. Selon les informations récoltées jusqu’à présent, il n’y a aucun mort ou blessé », a réagi Tesla sur son compte officiel Weibo.

Selon d’autres vidéos publiées sur le réseau social, l’incendie a également détruit plusieurs voitures garées près du véhicule incriminé.

UNE NIO TOUT ÉLECTRIQUE A FLAMBÉ LE MÊME JOUR

Quelques heures plus tard, le concurrent électrique chinois de Tesla, NIO, a annoncé qu'un de ses ES8 a aussi pris feu à Xian, une ville du nord-ouest de la Chine.

PHOTO NIO

Une ES8 semblable à celle qui a brulé dimanche à Xian.

La voiture était en réparation quand l'incendie s'est déclaré. NIO a indiqué se pencher sur les causes et les circonstances de l'incident, qui n'a pas fait de blessé.

Ces incidents pourraient saper la confiance du public en l'auto électrique. Sous pression d'augmenter l'autonomie de leurs voitures, les constructeurs se tournent de plus en plus vers des batteries au lithium de haute densité.

Tesla construit actuellement à Shanghai sa première usine basée hors des États-Unis.