Source ID:2a65a28d27a039c0b8e9415fc88a1ed9; App Source:StoryBuilder

Le lidar, «c'est inutile et stupide», dit le patron de Tesla

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a affirmé lundi à un parterre d'analystes boursiers... (PHOTO SAISIE D'ÉCRAN)

Agrandir

PHOTO SAISIE D'ÉCRAN

Associated Press
San Francisco

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a affirmé lundi à un parterre d'analystes boursiers et d'experts en technologie que le nouvel ordinateur installé dans les Tesla depuis plusieurs mois était alimenté par le meilleur microprocesseur au monde. Au fur et à mesure que Tesla développera des logiciels fondés sur l'intelligence artificielle, cet ordinateur pourra recevoir des mises à jour et ses voitures seront bientôt capables d'être complètement autonomes.

M. Musk a fait cette audacieuse déclaration lors d'un événement organisé par le constructeur automobile à Silicon Valley pour donner un aperçu de ses plans visant à donner aux propriétaires de véhicules l'option d'être complètement conduite par un robot.

Elon Musk pense que Tesla est loin en... (PHOTO TESLA) - image 2.0

Agrandir

Elon Musk pense que Tesla est loin en avance sur la concurrence et presque rendue à «l'autonomie complète». Une représentation graphique de la télémétrie de conduite assistée Tesla dans la circulation urbaine.

PHOTO TESLA

Tesla n'avait jamais fabriqué sa propre puce informatique avant d'embaucher un ingénieur ayant anciennement travaillé chez Apple, il y a trois ans, pour la concevoir. Maintenant, M. Musk affirme que cette puce est meilleure que n'importe quelle autre sur le marché, « par une énorme marge ».

LE LIDAR EST « INUTILE ET STUPIDE »

Par ailleurs, M. Musk a estimé que les capteurs d'imagerie laser utilisés par presque tous les autres développeurs de véhicules autonomes n'étaient pas nécessaires.

Les capteurs, appelés lidars, émettent des faisceaux lumineux qui détectent les objets dans l'obscurité et dans d'autres conditions difficiles. De nombreux experts les considèrent comme essentiels, y compris ceux de Waymo, une entreprise essaimée de Google, et ceux de Cruise Automation, de General Motors.

« Les lidars sont une quête futile », a estimé M. Musk. « Ce sont des capteurs coûteux qui ne sont pas nécessaires. » Il a rappelé que son autre compagnie, le fabricant de fusées spatiales SpaceX, utilise des lidars développés à l'interne dont il a personnellement supervisé le développement. «Alors ce n'est pas comme si j'avais quelque chose contre le lidar. Ils sont utiles dans l'espace mais dans une voiture, ça n'a pas de sens et c'est carrément stupide.»

Il a ajouté que l'effort colossal entrepris par Google et d'autres compagnies pour cartographier dans les détails toutes les routes du monde est une «entreprise insensée».

ACHETER AUTRE CHOSE QU'UNE TESLA : « COMME ACHETER UN CHEVAL »

Musk a affirmé qu'aucune autre voiture 2019 n'est aussi bonne qu'une Tesla d'il y a plusieurs années et que l'implantation par mises à jour des nouvelles technologies à venir signifiait qu'acheter autre chose qu'une Tesla aujourd'hui est « comme acheter un cheval ».

Selon lui, les Tesla auront des batteries bonnes pour« un million de milles » (1,6 million de kilomètres).

Il a également indiqué que Tesla jouissait d'un avantage considérable sur ses concurrents de véhicules autonomes, car elle rassemblait une quantité énorme de données dans le monde réel. Ce trimestre, Tesla disposera de 500 000 véhicules sur les routes, chacun équipé de huit caméras, de capteurs à ultrasons et de données recueillies par radar, afin de contribuer à la construction du réseau de neurones artificiels de l'entreprise.

Ce réseau permet aux véhicules de reconnaître des images, de déterminer ce que sont les objets et de déterminer comment les traiter.

Selon Tesla, les gens se débrouillent déjà pas mal en utilisant leurs yeux pour analyser les informations de la route. Selon lui, toutes les informations nécessaires pour conduire sont perceptibles par les caméras (avec une aide des radars dirigés vers l'avant) et suffiront une fois interprétées par l'intelligence artificielle.

Plusieurs spécialistes des véhicules autonomes croient que les véhicules de Tesla ne sont toujours pas près d'être complètement autonomes.

L'événement organisé lundi par Tesla survient deux jours avant la publication des plus récents résultats trimestriels de l'entreprise, qui devraient faire état d'une perte en raison d'une production et de ventes inférieures aux attentes des analystes.

Musk et plusieurs de ses ingénieurs ont expliqué aux analystes financiers la nouvelle technologie basée sur l'intelligence artificielle censée mener à l'autonomie complète des voitures Tesla. La présentation a duré durant plusieurs heures au siège social de la compagnie à Palo Alto, en Californie.

Musk est tellement certain de gagner la course vers l'autonomie complète qu'il avait déjà déclaré ce mois-ci que ses voitures électriques seront capables de négocier toutes seules les rues et les autoroutes congestionnées avant la fin de 2019. «Je pourrais me tromper mais on dirait bien que Tesla est loin en avant de tout le monde», a-t-il dit à Lex Fridman, un chercheur spécialisé en conduite autonome au Massachusetts Institute of Technology.

Mais de nombreux experts sont sceptiques et plusieurs experts avaient exprimé leurs réserves avant même la conférence de lundi après-midi.

« C'EST DE LA BROUE »

« C'est de la broue », a dit à l'Associated Press Steven E. Shladover, un chercheur en ingénierie à la retraite de l'Université de Californie à Berkeley, qui a travaillé à la conduite autonome durant 45 ans. «La technologie pouvant faire ce qu'il dit n'existe pas. Il ne l'a pas et personne d'autre ne l'a non plus.» 

« Les véhicules sans lidar, sans radars avancés et sans cartes 3D ne sont pas autonomes », affirme pour sa part Ken Washington, premier ingénieur chez Ford, cité par le magazine Recode. « Ce sont juste de bonnes voitures avec une vraiment bonne technologie de conduite assistée. »

Plus de 60 compagnies américaines planchent sur des voitures autonomes. Certaines affirment que leurs véhicules pourront transporter des passagers dans certaines zones géographiques restreintes d'ici la fin de l'année. Mais la plupart des experts prédisent que l'utilisation généralisée des voitures autonomes attendra encore une décennie et même plus..

Certains critiques disent que Musk annonce la conduite complètement autonome pour créer une distraction avant la publication des résultats financiers prévus mercredi et que d'aucuns prédisent mauvais. La moyenne des analystes boursiers s'attendent à une perte de 305,5 millions de dollars américains. Même les analystes optimistes attendent de mauvaises nouvelles.

L'analyste Daniel Ives, de la firme Wedbush, pourtant optimiste quant à l'action de Tesla, dit s'attendre à une semaine catastrophique.

Pendant ce temps, Musk continue d'utiliser son compte Twitter et le site web de Tesla pour vanter un nouvel ordinateur récemment mis en production et destiné à la conduite autonome. Quand le logiciel sera prêt, les voitures équipées du nouvel ordi pourraient recevoir une mise à jour via internet, a dit Musk. L'acheteur d'une Tesla peut acheter cet ordinateur en option pour 5000 $ US à l'achat du véhicule neuf, mais coûtera 7000 $ US lors d'une installation post-livraison. '

Les Tesla équipés pour l'autonomie complète utiliseront huit caméras à 360 degrés, des radars tournés vers l'avant et des capteurs ultrasoniques à court rayon d'action. On ne sait pas combien de Tesla existantes, parmi les 400 000 qui roulent un peu partout au monde, sont compatibles avec la nouvelle technologie promue par Tesla.

C'est une approche différente de celle de presque tous les concurrents, notamment Waymo (Google), Cruise Automation (GM) et Argo AI (affilié à Ford), qui utilisent des caméras et des radars 360 degrés et des lidar ainsi que des cartes numériques 3D détaillées. .




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer