La compagnie de tunnels d’Elon Musk a montré une Tesla Model 3 filant à 204 km/h sur Autopilot dans le tunnel expérimental de The Boring Company à Hawthorne, en banlieue de Los Angeles.

La Presse

C’est bien plus rapide que les 96 km/h (60 mph) qu’atteignait la voiture lors de l’inauguration du tunnel en décembre 2018. 

Il est manifeste que le tunnel a été aplani (il y avait des bosses et des cahots considérables jusqu’à des reportages faits l’hiver dernier). 

Le conducteur ne touche pas au volant dans le tunnel

L’importance de la vidéo pour Tesla est que contrairement aux trajets initiaux dans le tunnel, le Model 3 fait tout le trajet sur l’Autopilot. Les responsables ont fait peindre des lignes et du marquage sur la chaussée du tunnel, ce qui donne des repères clairs au système de conduite assistée de Tesla. 

Cela a permis d’enlever les roues de guidage qui servaient au début à garder la voiture au centre de l’étroit tunnel. 

La vidéo diffusée par The Boring Company montre deux Model 3 qui font une course, l’un dans les rues de Hawthorne, l’autre dans le tunnel de 1,6 km. 

Celle qui roule dans le tunnel fait le trajet en 1 min 36 secs, ce qui inclut le temps de se rouler vers la rue, à la sortie du tunnel. La Model 3 qui roule en ville rejoint l’autre Tesla en 4 min 45 sec. Elle est souvent stoppée par la congestion et ne dépasse pas 71 km/h. 

C’est une démonstration intéressante des capacités de l’Autopilot, d’autant plus facile qu’il n’y a pas de circulation et pas de risque de rencontrer un 18-roues à une intersection. 

Par ailleurs, la comparaison entre les deux chronos est un peu biaisée : si des tunnels Boring étaient ouverts à la circulation, des voitures feraient certainement la queue à l’entrée et la différence serait moins impressionnante.