Tesla a commencé à ré-outiller son usine d’assemblage de Fremont, en Californie, en vue de devancer la production du multisegment Modèle Y au début de 2020.

LA PRESSE

C’est ce que rapporte la chaîne d’information CNBC, qui cite des employés non identifiés.

Quand le PDG Elon Musk a présenté le Modèle Y le 14 mars dernier, il prévoyait un lancement à l'automne 2020.

Tesla se hâte parce que les ventes de la berline Modèle 3 pourraient plafonner et que la concurrence --notamment Jaguar, Audi et bientôt, BMW et Ford-- ont déjà lancé des modèles tout électriques dans le segment des VUS ou des multisegments.

Selon CNBC, Tesla en profite aussi pour préparer le rafraîchissement de la berline de luxe Modèle S. 

L’usine de Fremont est notoirement exiguë et la production du Modèle Y pose des problèmes d’espace. La solution choisie est de reconfigurer une des chaînes de montage pour qu’on puisse y assembler la berline S et le gros VUS X. 

Le Y et la 3 seraient vraisemblablement assemblés sur la même chaîne. La berline à hayon Modèle 3 est pour le moment le produit vedette de Tesla, mais tous les observateurs s’entendent pour prédire que le Modèle Y sera plus populaire, vu la demande dans le segment des multisegments.

Selon les sources de CNBC, le nouveau Modèle S aura un intérieur «minimaliste» et son groupe motopropulseur sera mis à jour pour lui donner une autonomie de 640 km. 

Le Modèle S rafraîchi sortirait de la chaîne de montage en septembre, le Modèle Y quelques mois de plus tard.