Même si Tesla produit plus de voitures, ses revenus pourraient baisser.

LA PRESSE

C’est ce que croient plusieurs analystes boursiers, cités par l'agence de presse Bloomberg.

Avant de voir comment cela est possible, faisons un petit retour en arrière : la semaine dernière, Elon Musk a écrit un mémo d’encouragement aux employés de Tesla, les informant que la compagnie avait «de bonnes chances» de dépasser pour la première fois le cap des 100 000 ventes durant le trimestre d’été, qui s’est terminé vendredi dernier.

PHOTO ALY SONG, REUTERS

Le PDG de Tesla, Elon Musk, espère que l'usine de Fremont, en Californie, a produit 100 000 véhicules lors du dernier trimestre. Tesla doit dévoiler ses chiffres trimestriels bientôt. Ci-haut, Elon Musk lors d'un congrès sur l'intelligence artificielle tenu à Shanghai à la fin août.

Pour un constructeur qui a tellement eu de difficultés à hausser la production et satisfaire la demande, voilà une bonne nouvelle, n’est-ce pas ? En tout cas, elle a plu aux investisseurs et l’action de Tesla a gagné 5 % en Bourse jeudi dernier quand le courriel de Musk aux employés s'est retrouvé dans les journaux.

Les chiffres du trimestre ne sont pas encore sortis, mais plusieurs analystes boursiers pensent que l’éventuelle hausse de productivité cache une mauvaise nouvelle. Selon leurs hypothèses et calculs, la majorité des voitures produites l’été dernier étaient des Modèles 3, dont le prix de base est moins de la moitié des prix des modèles S et X les moins chers.

PHOTO RYAN REMIORZ, PRESSE CANADIENNE

Le Modèle S est plus rentable que le Modèle 3. Ci-haut, un Modèle S 75D en montre au Salon de l'auto électrique de Montréal le 26 mai 2017.

Les analystes rappellent que le déplacement des ventes vers le Modèle 3 avait déjà commencé à nuire aux revenus de Tesla le printemps dernier, lors du 2e trimestre, quand le constructeur avait inscrit des ventes en hausse et une perte pire que prévue.

Si les analystes ont raison, ce serait la concrétisation d’une crainte de longue date au sujet du Modèle 3 : il cannibalise les ventes de modèles plus chers et plus rentables, pensent trois analystes boursiers cités par l'agence Bloomberg.

PHOTO RYAN REMIORZ, PRESSE CANADIENNE

Un Modèle 3 est au moins deux fois moins cher qu'un Modèle X et le profit pour Tesla est à l'avenant. Ci-haut, des visiteurs du Salon du véhicule électrique de Montréal examinent un Modèle X le 26 mai 2017.

C’est une autre crise de croissance pour Tesla, qui veut faire la transition vers la production de masse de voitures relativement abordables, au lieu de n’être qu’un constructeur de voitures haut de gamme en petites série. 

Le fait que le Modèle S n’ait pas été rafraîchi depuis le changement de calandre en 2016 fait probablement partie du problème. Après tout, même si Tesla fait des modifications technologiques fréquentes, le design de base du Modèle S est sur le marché depuis avril 2012. 

Parlant de 2012, si les analystes rabat-joie ont raison et que les revenus trimestriels baissent, ce sera la première fois depuis 2012.