(New York) Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla a annoncé mercredi des livraisons de voitures décevantes au troisième trimestre, ce qui a provoqué un fort recul de son action à Wall Street.

Agence France-Presse

Le groupe d’Elon Musk a livré 96 155 véhicules à des clients, dont 79 837 Modèle 3, son véhicule d’entrée de gamme, et 16 318 Modèle X et Modèle S. C’est un nouveau record de ventes pour le constructeur californien, mais c'est presque 3000 de moins que les 99 000 unités qu’anticipaient des analystes sollicités par Factset.

Jeudi dernier, le PDG Elon Musk avait de plus suscité des attentes plus élevées encore en écrivant à ses employés que Tesla avait des chances de franchir le cap des 100 000 unités vendues.

Ce chiffre complique la promesse de M. Musk de livrer au total, entre 360 000 et 400 000 véhicules électriques neufs cette année. Au premier trimestre, les livraisons de Tesla étaient de 63 000 unités et de 95 356 voitures au deuxième trimestre.

Par conséquent, Tesla doit livrer au moins 105 000 unités au quatrième pour atteindre le bas de la fourchette annuelle promise.

Ceci complique aussi les ambitions du groupe de gagner de l’argent à court terme car même si les clients Tesla déposent souvent un acompte au moment de la réservation, ils paient l’intégralité de la somme due lorsqu’ils prennent possession du véhicule.

Dans une note aux investisseurs, Tesla s'est néanmoins félicitée de la hausse des ventes a souligné qu'elle a «reçu un nombre net record de commandes durant le 3e trimestre; nous entreprenons le 4e trimestre avec des commandes en hausse».

À Wall Street, l'action de Tesla a ouvert à 231,86 $ après avoir terminé la journée boursière de mercredi à 243,13 $. À 10 h 07, le titre se négociait à 225,11 $, en baisse de 7,4 % (18,02 $).

L'action a repris une partie du terrain perdu durant la journée et a clôturé à 233,03 $, en baisse de 4,15 % (10,10 $).

Avec La Presse